N'Golo Kante Leicester
Le joueur de l'équipe de France, N'Golo Kante | AFP - JOE TOTH

Ces joueurs qui peuvent chambouler le milieu de l'équipe de France

Publié le , modifié le

Le milieu Yoann Cabaye-Blaise Matuidi-Paul Pogba semblait inamovible dans l'équipe de France, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Le retour de Lassana Diarra, celui de Dimitri Payet et l'émergence de jeunes joueurs (N'Golo Kanté, Adrien Rabiot) peut amener Didier Deschamps à repenser son entrejeu.

Longtemps, le milieu de l’équipe de France a semblé cadenassé. Depuis novembre 2013 et le renversant barrage face à l’Ukraine (3-0). Ce soir là, Didier Deschamps abandonne le 4-2-3-1 pour un 4-3-3, Blaise Matuidi et Paul Pogba restent associés mais le numéro dix Samir Nasri cède sa place à Yoann Cabaye, repositionné en six. Ce sera le milieu indéboulonnable de l’équipe de France pendant deux ans. Même les difficultés de Yoann Cabaye au Paris Saint-Germain, barré par Thiago Motta, Marco Verratti et Blaise Matudi, n’ont pas fait douter Didier Deschamps. Mais aujourd’hui, l’émergence de nouveaux joueurs ou le retour d’anciens peut bousculer ce milieu.

Le perturbateur Diarra, le revenant Payet

Si Paul Pogba et Blaise Matudi semblent toujours intouchables, Yoann Cabaye voit sa place de titulaire devenir de plus en plus incertaine. Son principal adversaire revient du diable Vauvert, ou de la Russie plus exactement. Après deux ans à Makhatchkala et Moscou, Lassana Diarra est a posé ses valises à Marseille. Le milieu a rapidement montré que le talent qui l’a fait passer par Chelsea (2005-2007), Arsenal (2007-2008) et le Real Madrid (2009-2012), est toujours bien là. Rare satisfaction dans une saison marseillaise difficile, Diarra présente l’avantage d’être naturellement plus à l’aise dans un poste de six que Cabaye apprécie moins, plus souvent relayeur avec Crystal Palace (16e de Premier League). Lassana Diarra est aussi meilleur défenseur que Cabaye. Face à l’Allemagne en novembre dernier, il accompagnait Pogba et Matuidi. A 31 ans, son expérience peut-être un vrai plus pour l’Euro. Le retour de Dimitri Payet pourrait également amener des changements au milieu de terrain. Lors de ses derniers matchs avec les Bleus, en juin 2015, il était aligné en meneur de jeu, Didier Deschamps passant alors à un milieu à deux. La forme étincelante du joueur de West Ham peut donc amener le sélectionneur à reconstruire son entrejeu, même Payet peut aussi évoluer sur un côté du trident offensif. Il ne faut pas oublier Moussa Sissoko, le supersub favori de Didier Deschamps qui, sauf chute de météorites ou invasion extra-terrestre, sera présent à l'Euro.

La révélation Kanté, l’espoir Rabiot

Une situation compliquée pour Yoann Cabaye, également menacé par des jeunes espoirs. Révélation de la Ligue 1 avec Caen l’année dernière, N’Golo Kanté a mis la Premier League à ses pieds avec Leicester. Sur la forme de la saison, le milieu de 24 ans mérite plus une place de 4e homme du milieu que Cabaye. L’autre perdant de l’éclosion de Kanté est Morgan Schneiderlin. Sélectionné-surprise pour la Coupe du monde 2014 grâce à d’excellentes performances avec Southampton, il a plus de mal cette saison dans une équipe de Manchester United loin du lustre de ses aînées (6e). Plus facile pour Didier Deschamps de se séparer du dernier arrivé que d’un de ses anciens lieutenants. Un autre jeune Français pourrait venir semer le trouble : Adrien Rabiot (20 ans, PSG). Il "fait de très bonnes choses avec le PSG" selon Deschamps qui "regarde évidemment ses performances". L’absence de Marco Verratti au Paris Saint-Germain devant durer encore un mois, l’international Espoir aura encore l’occasion de se montrer. Et peut-être de poser de nouveaux casse-têtes à Didier Deschamps.