Bouchet 102012
Christophe Bouchet | Maxppp

Bouchet: "Ce n'est pas une candidature anti-Le Graët"

Publié le , modifié le

Christophe Bouchet qui a annoncé sa candidature pour le poste de président de la Fédération française de football, explique que "tous les voyants sont au rouge" dans le football français, qu'il aimerait voir former "une seule chaîne", mais se défend de porter une candidature "anti-Le Graët".

Q: Vous faites un diagnostic très sévère de la gestion actuelle de la FFF...
- "Il faut être mesuré. Il y a la gestion et il y a aussi la conjoncture. Mais il est clair que cette gestion combinée aux évènements extérieurs fait que tous les voyants sont au rouge. C'est incontestable et c'est triste. Aujourd'hui, je ne vois pas ce qui pourrait conduire à rétablir la situation, encore moins depuis un an."

Q: Quelles sont les solutions que vous proposez ?
- "Le premier impératif, c'est faire en sorte que le football soit unitaire. J'ai eu la chance d'avoir vu le football via le professionnalisme, puis aujourd'hui au niveau district en Indre-et-Loire. C'est stupéfiant de voir que chacun parle pour soi. Le football doit former une seule chaîne. Car quand les gamins ne sont plus encadrés dans les milieux ruraux ou dans les cités, ça pose à terme un problème de formation pour les clubs pro. Il faut des plate-formes d'échange, des endroits où pouvoir échanger. Il ne peut pas être seulement question d'argent. Il faut faire comprendre que le plus simple éducateur en district et l'entraîneur de l'équipe de France sont liés. Il faut que chacun comprenne que tout le monde est sur le même bateau. Avec les pros et les amateurs, le football français est un attelage bizarroïde mais il faut coordonner ces deux jambes. Il faut créer un ensemble cohérent, avoir une politique d'ensemble, pour les statuts, la formation, etc..."

Q: Cette candidature est-elle liée à la personnalité de Noël Le Graët ?
- "Non, ce n'est pas une candidature anti-Le Graët. Je vois simplement que je ne suis pas d'accord avec ses constats et avec ses méthodes de management. Il faut trouver une nouvelle énergie pour ce chantier énorme et on ne peut pas relever le gant seul dans son coin. J'ai lu que mes relations avec lui étaient glaciales mais ce n'est pas le cas. Il y a simplement des différences d'approche, de méthode et de contenu. Ce sera le projet des uns contre l'ambition de l'autre."

AFP