Boghossian Alain portrait 022011
Alain Boghossian | DR

Boghossian pris en faute

Publié le , modifié le

La Fédération Française de Football se retrouve confrontée à une nouvelle polémique avec la participation d'un des adjoints de Laurent Blanc, Alain Boghossian, à une invitation du sulfureux président tchètchène Ramzan Kadyrov. Le champion du monde 98 a participé à une rencontre amicale avec de nombreuses légendes du ballon rond, au terme de laquelle il aurait reçu une montre de luxe ornée de brillants.

Des images ont été diffusées montrant Alain Boghossian recevant son cadeau de prix après le match organisé mercredi dernier  à l'occasion de l'inauguration du nouveau stade de
Grozny.  Deux jours auparavant, le champion du monde 1998 avait affirmé à "l'Equipe" n'avoir pas "pris un euro" pour participer à ce match.

D'autres anciens footballeurs français, Fabien Barthez, Jean-Pierre Papin et Manuel Amoros étaient également présents à Grozny, aux côtés d'anciennes vedettes internationales, comme l'Argentin Diego Maradona, le Portugais Luis Figo ou l'Italien Franco Baresi. La plupart de ces joueurs, qui aurait été rétribués entre 20.000 et 50.000 euros, ont disputé un match amical face à une équipe locale composée de Kadyrov et d'anciens internationaux et de hauts responsables russes dans un nouveau complexe sportif d'une cinquantaine d'hectares situé dans la banlieue de Grozny.

Cette rencontre a vigoureusement été critiquée par certains comme de la propagande pour le président de la Tchétchénie. Cette république est dirigée d'une main de fer par Ramzan Kadyrov, critiqué par des défenseurs des droits de l'homme qui l'accusent d'être impliqué dans des enlèvements et des assassinats.

Cette affaire a en tout cas alerté la FFF puisque vendredi, Fernand Duchaussoy, interrogé dans L'Equipe, avait parlé d'un comportement "maladroit" et "gênant"tout en annonçant son intention de recevoir le champion du monde 1998pour une explication. Au vu des images diffusées sur Canal +, leprésident de la FFF va sans doute être contraint de se montrer plussévère à l'encontre d'un Alain Boghossian.
La ministre des sports, Chantal Jouanno, a refusé de commenter l'attitude d' Alain Boghossian, se contentant de soupirer: "Oui, encore une affaire...Mais je ne peux rien dire de plus".