Bleues: Diacre se passe d'Henry et convoque la jeune Oriane Jean-François

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Corinne Diacre

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

La sélectionneuse de l'Equipe de France de football a décidé de se passer d'Amandine Henry et de convoquer Oriane Jean-François. Les Bleues joueront deux matches de qualification à l'Euro 2022 contre la Macédoine du Nord le 23 octobre et en Autriche le 27 octobre.

Une absence de taille et une nouvelle venue: la liste des Bleues dévoilée jeudi par Corinne Diacre a réservé deux surprises avec la non convocation de la capitaine Amandine Henry et la présence de la jeune milieu Oriane Jean-François. La sélectionneuse a invoqué "une raison sportive" pour expliquer l'absence d'Amandine Henry dans le groupe pour les matches de qualification à l'Euro-2022 contre la Macédoine du Nord le 23 octobre à Orléans et en Autriche le 27. "Je l'ai appelée pour lui dire que je ne la prenais pas à ce stage-là pour lui laisser le temps de revenir à son meilleur niveau après sa blessure", a justifié Corinne Diacre. "L'annonce ne lui a pas fait plaisir évidemment. J'ai entendu au son de sa voix que ça ne lui faisait pas plaisir, mais ça montre la compétitrice qu'elle est", a-t-elle ajouté.

Amandine Henry, blessée fin août à un mollet lors de la Ligue des champions, avait déjà manqué le précédent rassemblement des Bleues en septembre, mais a depuis rejoué à trois reprises avec Lyon. "Elle ne s'y attendait pas du tout, c'est choquant", a confié à l'AFP l'agente d'Henry, Sonia Souid. "Elle lui a dit que ses prestations étaient en dessous (de ce qu'elle faisait habituellement) et pas à la hauteur de l'équipe de France. C'est un gros coup de massue sur sa tête. Je ne sais pas si elle essaye de la piquer mais c'est un message très dur, même si on avait compris que personne n'était intouchable avec Diacre".

Contexte sensible

La non-convocation d'Henry intervient dans un contexte sensible après la décision de la gardienne Sarah Bouhaddi de se mettre en retrait de la sélection et vient s'ajouter à d'autres tensions latentes, comme les relations très fraîches entre Wendie Renard et la sélectionneuse depuis que celle-ci lui a retiré le brassard en 2017 après sa prise de fonction. La présence d'Oriane Jean-François est l'autre surprise de cette liste. La jeune milieu de terrain du Paris FC âgée de 19 ans est convoquée pour la première fois, mais la Guyanaise s'est déjà fait connaître en U19 avec un titre de championne d'Europe.

"C'est bien de commencer à injecter quelques jeunes joueuses dans le groupe. On l'a vu avec Melvine Malard. (Oriane Jean-François) est une joueuse très prometteuse", a estimé la sélectionneuse. Melvine Malard, justement, est de nouveau convoquée pour les matches d'octobre. L'attaquante lyonnaise de 20 ans s'était montrée très remuante et intéressante sur l'aile gauche lors de sa première titularisation contre la Serbie.

Parmi les cadres Wendie Renard et Grace Geyoro, absentes en septembre comme Henry en raison de blessures, font leur retour, mais les Bleues devront toutefois se passer de la défenseure de Bordeaux Eve Périsset, "positive au Covid", a annoncé Corinne Diacre qui n'a pas non plus convoqué l'attaquante Ouleymata Sarr, blessée avec Bordeaux. Actuellement invaincues et deuxièmes de leur groupe de qualification pour l'Euro-2022 à trois points de l'Autriche, mais avec un match en moins, les Françaises vont affronter les Macédoniennes du Nord avant d'aller défier les Autrichiennes chez elles pour un choc au sommet. "On a très bien vécu au mois de septembre (ndlr: victoires en Serbie 2-0 et en Macédoine du Nord 7-0). On a apporté des modifications. L'adhésion s'est bien faite sur le terrain", s'est félicitée Corinne Diacre.

AFP

Equipe de France de football