Blanc Laurent conférence FFF 06072010
Laurent Blanc | AFP-Medina

Blanc: "Marquer le plus rapidement possible"

Publié le , modifié le

Pour le 2e match consécutif joué en France, Laurent Blanc s'attend encore à avoir le monopole du ballon contre le Luxembourg, ce soir. "Il faut venir de derrière et ce n'est pas en enfilant des attaquants qu'on va y arriver. Si on reste trop devant, on va boucher les espaces et créer des embouteillages", estime-t-il. Le sélectionneur a ainsi établi le schéma global: "Il faudra produire du jeu, jouer sur les côtés et surtout marquer le plus rapidement possible".

- Pouvez-vous faire un point sur l'état physique de votre groupe?
- "Tout le monde est disponible. Il y a certes eu un petit peu de fatigue. C'est logique car on va jouer trois jours après le match contre la Roumanie mais la victoire aide à récupérer. Hier, il y a eu une journée quasiment totale de récupération. Tout le monde est apte."

- Y a-t-il des secteurs de jeu qui risquent d'être plus chamboulés que d'autres?
- "La défense sera le seul secteur inchangé par rapport à la Roumanie. Les défenseurs ont besoin de jouer ensemble. Une défense a besoin de complémentarité, il faut bien connaître ses partenaires. En plus, elle me donne entière satisfaction, ça fait deux matches qu'on ne prend pas de but. Il y a des choses à améliorer et c'est en jouant qu'ils (les défenseurs, ndlr) vont pouvoir le faire."

- Benzema sera-t-il titulaire?
- "Il a la possibilité de jouer un match trois jours après un autre. Il a besoin de ça. Mais il faut que je pense au bien de toute l'équipe. Même si Karim doit avoir du temps de jeu, il ne faut pas le faire au détriment d'autres joueurs. Il y a une réflexion à mener donc je ne peux pas vous dire s'il sera là au coup d'envoi."

- Le fait de jouer contre une défense regroupée va-t-il vous inciter à aligner deux attaquants?
- "Plus tu vas agglutiner des attaquants, mois tu auras d'espaces. Il faut venir de derrière et ce n'est pas en enfilant des attaquants qu'on va y arriver. Si on reste trop devant, on va boucher les espaces et créer des embouteillages. Ils (les Luxembourgeois, ndlr) ont dépensé beaucoup d'energie contre le Belarus (0-0, vendredi, ndlr). Ils vont venir avec la même intention. Il faudra produire du jeu, jouer sur les côtés et surtout marquer le plus rapidement possible. Il faut prendre ce match sérieusement et essayer de concrétiser notre domination dans les moments forts. On va affronter une équipe qui ne va pas jouer et qui ne va que défendre et en foot, on peut gagner en ne faisant que défendre."

- Ce match pourrait-il être l'occasion de lancer des jeunes?
- "Ca pourrait l'être à deux journées de la fin avec cinq points d'avance sur le deuxième. Mais on est là pour prendre trois points, pas pour faire des cadeaux. Tous les joueurs du groupe peuvent jouer mais ils ne peuvent pas jouer tous ensemble. Il faut voir l'état de fatigue et si j'ai le moindre doute sur le potentiel de certains, je n'hésiterai pas à faire appel à des joueurs physiquement à 100%."