Blanc grimace banc France Luxembourg Metz 102010
Laurent Blanc cogite au bord de la pelouse | AFP - JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN

Blanc : "Il y aura pas mal de changements"

Publié le , modifié le

Déçu par le non match de ses joueurs en Biélorussie (1-1), Laurent Blanc a prévu de changer de batterie lors du match amical en Ukraine lundi. "Il y a certains joueurs qui vont avoir du temps de jeu, qui n'en ont pas eu forcément depuis le mois d'août", a ainsi indiqué le sélectionneur de l'équipe de France.

Q: Qu'attendez-vous de ce match ?
R: "Voir mon équipe bien jouer au football, essayer de mettre en difficulté l'adversaire, se préparer pour gagner. Même si ce n'est pas un match officiel, c'est un match international. Il y a certains joueurs qui vont avoir du temps de jeu, qui n'en ont pas eu forcément depuis le mois d'août (2010, ndlr) contre la Norvège. J'espère qu'ils saisiront leur chance et qu'on aura la satisfaction d'avoir fait un bon match."

Q: Vous avez une idée de la composition de l'équipe ? Vous garderez votre colonne vertébrale ou il y aura une révolution ?
R: "Il y aura pas mal de changements et notre colonne vertébrale sera différente. Des joueurs fêteront certainement leur première sélection. Il y aura des changements par rapport à l'équipe qui a affronté le Bélarus. C'était prévu. On est venu faire cette tournée en Europe de l'Est pour voir des joueurs, leur donner du temps de jeu parce que, quand il y aura des décisions à prendre, il faudra savoir ce que valent les joueurs au niveau international, qui est un étage supplémentaire par rapport à ce que les garçons connaissent."

Q: L'enjeu du match est individuel ou collectif ?
R: "Ce qui compte c'est quand même l'équipe. Mais certains, je l'espère, vont tirer leurs performances vers le haut et se poser en candidats sérieux pour bousculer les choses. Il faut de l'émulation dans ce groupe parce que si s'est installé un certain confort, il va falloir qu'on le bouscule. Et ce sont les joueurs qui vont le bousculer, pas le sélectionneur. Ce serait une bonne
chose, cela réveillerait certains."

Q: Certains se sont endormis ?
R: "J'ai été déçu par la production collective de mon équipe. A part trois ou quatre joueurs qui ont joué à leur niveau, les autres ont joué en dessous de leur niveau. S'il y a des joueurs qui font des productions intéressantes au niveau international (lundi, ndlr), on a le droit de les mettre en concurrence."

Q: Y aura-t-il une autre animation offensive ?
R: "On peut avoir la même animation offensive avec des joueurs différents et des caractéristiques différentes. On peut jouer dans le même système et le même schéma mais avec des joueurs et des caractéristiques différentes."

Q: Combien de temps pensez-vous que votre équipe mettra pour être au niveau de celle de 1998 et 2000 ?
R: "Cette équipe est en construction avec des jeunes joueurs. On a de bons joueurs mais il manque encore un leader technique comme on pouvait l'avoir en 98. On avait un génie au milieu qui nous faisait bien jouer quand on n'était pas très en forme. Si dans les années à venir, et j'espère dans les mois à venir, un, deux, trois joueurs de cette nouvelle génération arrivent à
s'affirmer au plus haut niveau et à devenir de très grands joueurs, l'équipe de France pourra avoir légitimement des ambitions pour les compétitions internationales mais ce n'est pas le cas aujourd'hui. Cette équipe de France ressemble à celle de 1996 juste après l'Euro. J'espère qu'elle obtiendra les mêmes résultats qu'en 1998 et 2000 mais ce n'est pas gagné."

AFP