Bruno Bini
Le sélectionneur de l'équipe de France féminine | AFP - THOMAS BREGARDIS

Bini va partir, Bergeroo veut gagner

Publié le , modifié le

Remplacé par Philippe Bergeroo à la tête de l’équipe de France féminine, Bruno Bini devrait quitter la Fédération française de football, malgré le désir de Noël Le Graët de lui offrir un poste d’ambassadeur. De son côté, Bergeroo nourrit des ambitions élevées avec les Bleues.

Renvoyé de son poste de sélectionneur de l’équipe de France féminine, Bruno Bini ne poursuivra pas avec la Fédération française de football. "Bruno Bini va quitter la FFF. On a des discussions pour établir une sortie honorable. Il y a des discussions juridiques normales, il n'est pas question de se fâcher avec lui et de laisser traîner cette affaire très  longtemps", a déclaré Noël Le Graët, président de la FFF.

Bruno Bini va quitter la FFF

Arrivé à la tête de l’équipe nationale en 2007, Bini avait mené les Bleues en quart de finale de l’Euro 2009 puis en demi-finale de la Coupe du monde 2011 et des JO 2012. Le coup d’arrêt subi lors du dernier Euro (quart de finale), dont les Françaises étaient favorites, lui avait été fatal. "J'aurais souhaité qu'il reste à la FFF. Je lui ai proposé un poste  d'ambassadeur. C'est quelqu'un qui parle bien du football féminin, qui est  apprécié dans les ligues et les districts. Je pensais que ça lui aurait plu mais ça n'est pas le cas", a expliqué Le Graët.

Avant d’évoquer le cas de l’ancien coach tricolore, l’ancien président de l’En Avant Guingamp avait intronisé le nouveau Philippe Bergeroo. Entraîneur des équipes de France jeunes depuis 2003, l’ancien technicien du PSG dirigera pour la première fois une équipe féminine. Une découverte qui n’altère en rien son désir « d’accrocher une médaille avec cette génération. » Avec un staff technique entièrement renouvelé, l’ex-gardien de but devra commencer par qualifier les Bleues pour le Mondial 2015. « J'ai aussi accepté en sachant qu'il y avait un très bel héritage. A moi de faire passer un échelon supérieur à cette équipe », a détaillé le natif de Ciboure, dans les Pyrénées Atlantiques.

Philippe Bergeroo chasse des titres

Le premier match de Bergeroo en tant que sélectionneur des Bleues sera un  amical contre la République Tchèque le 20 septembre à Bondoufle, avant un  déplacement au Kazakhstan cinq jours plus tard en ouverture des qualifications  au Mondial-2015. Pour ces deux matches, le nouveau sélectionneur a convoqué 18 joueuses, dont 17 qui ont disputé l'Euro. "J'ai repris pratiquement les mêmes filles. Elles n'ont jamais démérité. J'ai été très touché par la fin de leur match contre le Danemark. On a une page  à écrire ensemble. Certaines ont 28-29 ans, c'est le moment de faire quelque chose ensemble", a conclu l’entraîneur de 59 ans. Le changement dans la continuité, un crédo pour Philippe Bergeroo. Bruno Bini a placé la France sur la carte du football féminin. Son successeur veut désormais lui offrir des titres.

Jerome Carrere