Benzema - Giroud
Karim Benzema et Olivier Giroud ont retrouvé le chemin des filets face à l'Australie | AFP - PATRICK HERTZOG

Benzema et Giroud sont enfin d’attaque

Publié le , modifié le

Tous deux buteurs face à l’Australie, Karim Benzema et Olivier Giroud ont mis fin à 16 et 7 matches de disette sous le maillot bleu. Après la Biélorussie, l’équipe de France réalise un nouveau carton offensif (6-0). Mais cette fois, ses deux buteurs y sont pour quelque chose.

Oubliés les quatre matches consécutifs sans marquer. Depuis deux rencontres, l’équipe de France martyrise les défenses adverses. Face à l’Australie, elle a même offert une démonstration offensive avec six buts à la clé, dont quatre inscrits dans la première demi-heure. "Les intentions étaient bonnes. On a bien occupé la largeur avec nos latéraux et les transmissions étaient rapides, louait Didier Deschamps. On a eu peu de déchet technique." Une performance inédite depuis le printemps 2012 et un affrontement avec l’Ecosse. Dans un Parc des Princes plus enclins à entonner des chants à la gloire du PSG, les Bleus ont réalisé une prestation aboutie, dans la lignée de leur  seconde période de haute volée en Biélorussie. Comme par magie, les maladresses et les doutes de l’attaque française se sont estompées sous l'impulsion d'un duo Nasri-Ribéry en grande forme.

Giroud conjure le sort

Critiqués pour la médiocrité de leurs centres, les latéraux tricolores ont multiplié les montées, Debuchy y allant même de son petit but. Avant ce bouquet final, Olivier Giroud avait allumé le feu d’artifice. Incapable de marquer depuis 7 rencontres et une réalisation contre la Géorgie, le Gunner a aimanté tous les ballons et signé un doublé (16e, 27e). En trompant d’abord Langerak d’un superbe ballon enroulé sur un service de Ribéry puis en poussant le cuir au fond des filets suite à une combinaison entre le Munichois et Samir Nasri. Placé en meneur de jeu, le Citizen a éclairé le jeu des siens grâce à de nombreuses transversales. Sans oublier sa justesse technique. "J'étais convaincu avant le match que Samir était un très bon joueur de foot et sa prestation l'a confirmé", s'est enthousiasmé DD. Entré à la mi-temps, Karim Benzema s'est mis au diapason de ses camarades de jeu. Le Madrilène n’a eu besoin que de cinq minutes pour briser la glace, à la réception d'un caviar de Ribéry, intenable.

Benzema n'est plus maudit

Benzema mettait ainsi fin à 1224 minutes de sécheresse face aux buts en sélection. Ses 58 derniers tirs n’avaient pas trouvé les filets adverses, le 59e était le bon. Didier Deschamps peut s’estimer heureux. A un peu plus d’un mois des barrages pour le Mondial 2014, Ch’ti Franck est au sommet de son art (3 passes décisives) et ses deux attaquants de pointe si décriés ont marqué. Rassurant quand l’on sait que les six derniers buts de la sélection tricolore étaient l’œuvre de milieux de terrain. Signe du malaise qui entourait les mauvaises prestations de Benzema, le public a chanté en chœur « Il a marqué » lorsque l’ex-Lyonnais a trouvé la mire. Un renouveau à confirmer contre la Finlande, d'autant que l'enfant de Bron sera en concurrence avec Giroud pour une place en attaque. "Mon système a une pointe est celui où l'on est le plus performant donc l'un jouera et l'autre rentrera", a confirmé le sélectionneur national. Au poste de meneur de jeu, l'émergence de Nasri sort Valbuena de son confort. Entre les deux, la Dèche devra trancher. Des problèmes de riche plutôt bienvenu à l'heure où un voyage au Brésil est en jeu.

Vidéo: le résumé du jour

Vidéo: les réactions après le match

Jerome Carrere