Amical : la France écrase l'Ukraine et Giroud dépasse Platini

Publié le , modifié le

Auteur·e : Julien Lamotte
Olivier Giroud France Ukraine
Olivier Giroud France Ukraine | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour sa 100e sélection en bleu, Olivier Giroud a égalé, puis dépassé Michel Platini au 2e rang des meilleurs buteurs de l'histoire en équipe de France (42 buts). Son doublé a largement contribué au large, et très facile, succès des hommes de Didier Deschamps face à l'Ukraine lors de ce match amical au Stade de France (7-1). De bon augure avant de retrouver le Portugal, mercredi, en Ligue des Nations.

Il ne fera peut-être jamais l'unanimité. Il trouvera toujours sur son chemin des esprits chagrins pour railler son style de jeu. Mais, à un moment, le plus important est ailleurs. Au-delà des considérations techniques ou esthétiques. Olivier Giroud n'est peut-être le plus élégant ni le joueur le plus doué de sa génération mais combien sont-ils, de sa génération, à être allés aussi haut ? A avoir ce palmarès ? A se retourner un jour sur leur carrière et se dire qu'ils ont atteint 100 sélections en bleu ? A pouvoir se targuer d'avoir inscrit plus de buts que Michel Platini en équipe de France ? 

Giroud peut en rire dans sa barbe bien taillée de hipster. Il a sa conscience pour lui. Et ses buts. Face à l'Ukraine, ce mercredi, il a été impliqué dans les quatre premières réalisations des Bleus lors d'une première période de rêve. C'est d'abord lui qui a repris de la tête ce centre de Digne à la 9e minute qui a permis, dans la foulée, à Camavinga d'inscrire ce bijou de retourné-lob. 

à voir aussi France - Ukraine : Eduardo Camavinga, un homme pressé France - Ukraine : Eduardo Camavinga, un homme pressé

Nommé capitaine d'un soir, geste honorifique mais aussi grand de symboles pour fêter sa 100e cape en bleu, l'ex avant-centre de Montpellier avait le record de Michel Platini dans le viseur depuis un moment. Naturellement altruiste, encore plus en équipe nationale qu'en club, il n'en faisait pas une obsession mais gardait le cap des 41 buts en tête. "Quand je fais marquer mes partenaires c'est un grand plaisir, mais bien sûr mon objectif c'est de l'égaler le plus rapidement possible. Ce serait un grand privilège et une immense fierté de pouvoir égaler la légende du football français", avait expliqué cette semaine l'attaquant de Chelsea.

Joueur de devoir

A la 24e minute, la légende était égalée. Et avec la manière. Pas grâce un but du tibia comme il a pu en inscrire quelques-uns. Non, là cette fois, c'est d'une frappe enroulée et puissante que Giroud a rejoint Michel Platini au panthéon du foot français. Il fallait au moins ce geste de classe absolue pour tutoyer au sommet l'homme aux 3 Ballons d'or. 

Mais Giroud ne s'est pas arrêté là et, sans ciller, il a laissé le grand Michel dans son rétroviseur. Cette fois, dans un style plus classique, en reprenant d'une tête plongeante une frappe relâchée par le gardien. Au basket, on aurait dit qu'il avait été présent au rebond. Ce ne sont généralement pas les joueurs les plus spectaculaires mais certainement les plus utiles... 

à voir aussi Olivier Giroud et les Bleus, une idylle en cinq dates clés Olivier Giroud et les Bleus, une idylle en cinq dates clés

Encore impliqué dans le 4e but des Tricolores, c'est lui qui pousse Mykolenko à marquer contre son camp, Olivier Giroud a pu sortir la tête haute à la 73e minute. Le match était plié depuis longtemps et c'est du banc, et après avoir cédé son brassard à Varane, qu'il a pu assister à la fin du spectacle, conclu par Tolisso, Mbappé et Griezmann pour les Bleus. 100e sélection, doublé synonyme de 42e but en Bleu, tout cela sous l’œil de son idole d'adolescence, Chevtchenko, le sélectionneur ukrainien, la soirée était juste parfaite. Bien évidemment les circonstances actuelles ont fait que Giroud n'a pas pu profiter d'une sortie sous les vivats, lui qui a connu aussi les sifflets. Il lui reste désormais dix buts à inscrire pour dépasser Thierry Henry au sommet des meilleurs buteurs en équipe de France. Et recevoir les acclamations qu'il mérite. 

Equipe de France de football