Karim Benzema (France)
Le joueur français Karim Benzema | AFP - VALERY HACHE

Affaire Benzema-Valbuena : Karim Benzema "accepte la décision" de la FFF et Noël Le Graët

Publié le , modifié le

Karim Benzema a réagi à son exclusion de l'équipe de France prononcée dans l'après-midi par le président de la Fédération Française de Football, Noël Le Graët. Sur son compte personnel Twitter, l'attaquant du Real Madrid et des Bleus a assuré qu'il "(respectait) la décision et (avait) confiance en (son) président Noël Le Graët". Sobre, le joueur a compris que son avenir en équipe de France était plus que bouché tant que sa situation judiciaire n'était pas clarifiée. Son club, le Real Madrid, a également réagi peu après.

Karim Benzema a été aussi rapide pour réagir qu'il est efficace devant le but ces derniers temps. Quelques heures après l'annonce de Noël Le Graët qui officialisait la mise à l'écart de l'attaquant tricolore, ce dernier s'est fendu d'un message en 140 caractères. Sobre dans son message, mais clair dans ses propos, il a accepté dignement la situation qui est désormais la sienne : le joueur n'évoluera plus avec les Bleus tant que sa situation judiciaire n'aura pas été réglée. Mis en examen depuis le 5 novembre dernier pour "complicité de tentative de chantage" et "participation à une association de malfaiteurs", le Français voit sa participation à l'Euro remise en cause. "Karim Benzema n'est plus sélectionnable jusqu'à ce que la situation évolue, jusqu'à ce qu'il y ait du nouveau dans ce dossier, c'est une décision que j'ai prise en tant que président de la fédération", a déclaré M. Le Graët devant la presse, à six mois jours pour jour de l'Euro-2016. "S'il y avait un match demain, il ne pourrait pas jouer, en mars, il ne pourra pas jouer et à l'Euro, il ne pourra pas jouer", tant que rien n'aura bougé a précisé le président de la 3F.

Le tweet de Karim Benzema

Quelques minutes après Benzema, c'est le Real Madrid qui s'est manifesté sur les réseaux sociaux. Le club espagnol "regrette et respecte la décision prise ce jour par la FFF de suspendre temporairement Karim Benzema de l'équipe de France et réitère une nouvelle fois sa confiance envers le joueur". La réaction du joueur et celle de son club sont logiques : Benzema n'allait pas en rajouter alors que sa situation est déjà critique, tandis que son club est dans la droite lignée de sa position depuis le début de l'affaire. Avant la réaction officielle du club, Rafa Benitez, l'entraîneur, mais aussi Zinédine Zidane avaient pris la défense de Benzema.

Vidéo: Le Graët a finalement tranché