Entraîner un club ? "Plus le temps passe et moins j'y crois", dit Laurent Blanc

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
Laurent Blanc
Laurent Blanc pendant sa période bleue | FRANCK FIFE / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Invité ce dimanche sur TF1 de l'émission Téléfoot, Laurent Blanc a émis des réserves concernant un éventuel retour sur un banc de touche d'une équipe professionnelle. L'ancien sélectionneur des Bleus se verrait bien travailler dans le monde amateur.

"Plus le temps passe et moins j'y crois." Les propos de Laurent Blanc ce dimanche matin sur TF1 à propos de son avenir d'entraîneur laissent peu de place à l'espoir d'un retour prochain sur un banc de touche. L'ancien coach de Bordeaux et du Paris SG a par ailleurs affiché ses réserves vis-à-vis du football actuel. Désire-t-il toujours diriger un club ou une sélection ? "Oui, ça n'a pas changé. Mais plus le temps passe et moins j'y crois. Je reviendrai sûrement mais ça ne sera certainement pas (avec) des adultes, ce sera des enfants. Il y a de quoi faire dans le football amateur", a déclaré l'ex-international de 55 ans. Le vainqueur du Mondial 1998 et de l'Euro 2000 n'a plus entraîné depuis son départ du PSG à l'été 2016. Auparavant, il avait été sur le banc des Girondins de Bordeaux (2007-2010) et de l'équipe de France (2010-2012).

"On valorise les joueurs (...) par rapport à ce qu'ils génèrent comme valeur financière"

Invité de l'émission Téléfoot, Blanc a fustigé un milieu "en train de prendre une direction qui ne me plaît pas forcément. On est dans la spéculation totale, c'est de plus en plus dur à gérer pour les entraineurs". "On valorise les joueurs, non pas par rapport à ce qu'ils font sur le terrain mais par rapport à ce qu'ils génèrent comme valeur financière. On les achète 10 (millions d'euros) pour les revendre 30 ou 40", a-t-il fustigé.

à voir aussi Eric Roy : "Laurent Blanc veut retrouver l'adrénaline du banc durant les gros matches" Eric Roy : "Laurent Blanc veut retrouver l'adrénaline du banc durant les gros matches"

L'ancien défenseur français s'est posé à l'inverse en défenseur du foot amateur. "Avec cette crise sanitaire, le football en général et le football français aussi va souffrir. Il va s'en relever mais il faut penser aussi au football amateur, qui est en train de souffrir d'une manière très importante", a-t-il observé. En France, "certains clubs vont disparaitre et pour notre jeunesse ce n'est pas une très bonne chose", a ajouté Laurent Blanc.

AFP