En Suède, les footballeurs ont effectué une pré-saison de six mois à cause de la crise sanitaire

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Football en Suède

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Retardée à plusieurs reprises en raison de la crise sanitaire, la reprise du football professionnel suédois a lieu le 14 juin prochain ; soit plus de six mois après le dernier match officiel. Les joueurs ont donc vécu une pré-saison exceptionnellement longue, entre fatigue physique et lassitude mentale.

Il fait -2 ou -3 degrés quand, le 5 janvier dernier, les joueurs de l'Ostersunds FK, club de première division suédoise, sortent, écharpe jusqu'au nez, faire leur premier jogging de pré-saison. Ils ne se doutent pas un instant qu'il s'agit du premier jour de la plus longue pré-saison de leur vie. Pendant six mois, les footballeurs professionnels de Suède devront ratisser terrains d'entraînement, collines, montagnes, pour une préparation physique prolongée en raison de la crise sanitaire. Contrairement aux grands championnats européens, pour éviter les températures polaires de l'hiver, la ligue professionnelle suédoise (l'Allsvenskan) se termine en décembre et reprend début avril. Cette année, le début de saison a été repoussé. L'interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes a conduit la ligue à redoubler de précautions, notamment au regard des regroupements de supporters autour des stades. La saison 2020/2021 ne reprendra que le 14 juin prochain. Soit plus de 180 jours après le dernier match de la saison 2019/2020. 

Un timing totalement différent

Dans les premiers mois, ils se sont rendus en Afrique du Sud pour un stage intensif. Très intensif. "C'était dur en montagne, raconte à la BBC Curtis Edwards, joueur au club de Djurgarden. On allait en forêt, on grimpait des côtes monstrueuses, on faisait des tests cardio hyper-intenses". Le problème, c'est que tout cela avait été mis en place dans l'optique d'une reprise en douceur des matches le 4 avril. Pas d'une préparation physique longue de six mois. Résultats, de retour en Suède, les joueurs se sont retrouvés exténués alors que la pré-saison ne faisait que commencer. 

Pendant que les joueurs de Ligue 1 ou de Premier League effectuaient leurs ultimes matches avant le confinement, eux pensaient courir leurs derniers kilomètres de jogging. La nouvelle fut rude à encaisser : "C'était un très long périple qui s'annonçait, se souvient Andrew Mills, le gardien de l'Ostersunds FK pour la BBC.  Si on compare avec la pré-saison en Premier League, ça revient à trois ou quatre pré-saisons d'affilée". La pré-saison des joueurs de Premier League dure généralement entre 5 et 7 semaines, entre le 1er juillet et la mi-août. 

Entraînements à l'extérieur malgré le froid

La tâche s'est avérée d'autant plus délicate que les règles sanitaires ont contraint les équipes à s'entraîner à l'extérieur. Si le plus gros de l'hiver a été globalement évité avec ce stage en Afrique du Sud, le thermomètre ne monte pas très haut en Suède en mars et en avril (1 degré en moyenne en mars). Rajoutez les règles de distanciation sociale, et cela donne des scène assez drôles. "Quand on faisait de la muscu ou du yoga à l'extérieur, on était tellement loin l'un de l'autre qu'on n'entendait pas ce que l'entraîneur disait, dit Blair Turgott, joueur au Ostersunds FK. Il était si loin, que chacun finissait par faire ses propres exercices". 

Moins drôle en revanche : les pertes financières liées à une si longue période d'inactivité. Certes, tous les clubs sportifs, et de manière plus générale, l'économie mondiale, devrait subir la crise de plein fouet. Mais la situation des ligues de football professionnelles de Suède est particulière, justement du fait que la crise est survenue dans le sillage d'une période creuse. Selon la BBC, le club d'Hammarby estime ainsi à à peu près 5 millions d'euros le total des pertes, soit une baisse de 20% de revenus.