Egypte : 22 morts lors d'affrontements entre policiers et supporters

Egypte : 22 morts lors d'affrontements entre policiers et supporters

Publié le , modifié le

Vingt-deux personnes sont mortes et au moins vingt ont été blessées, dimanche lors de heurts opposant la police à des supporters.

Depuis 2012 et les violences meurtrières qui avaient éclaté dans un stade de Port-Saïd (74 morts, des centaines de blessés), la plupart des matches en Égypte se déroulaient à huis-clos. Puis, en décembre, les autorités avaient décidé d'autoriser le retour progressif des spectateurs, pour certains matches de championnat.

Ce dimanche, pour cette rencontre entre club de Zamalek et celui d'Enbi, le ministère de l'Intérieur avait ainsi limité le nombre de supporters autorisés à entrer dans le stade à 10 000. Les billets ont été rapidement épuisés. Et la situation a vite dégénéré lorsque des supporters membres du groupe des Ultra White Knight, ont tenté d'entrer de force, sans ticket. 

Les heurts entre la police, qui a fait usage de gaz lacrymogènes, et les supporters, qui ont tiré des feux d'artifice, ont fait 22 morts selon un dernier bilan communiqué par l'agence de presse officielle Mena. "Une équipe d'enquêteurs du parquet a été chargée de se rendre rapidement à la morgue pour examiner les corps", a précisé la Mena. 

Gaétan Scherrer @GaetanScherrer