portrait duchaussoy FFF 2010
Fernand Duchaussoy | AFP - GUAY

Duchaussoy désigné pour se succéder

Publié le , modifié le

Président intérimaire de la Fédération française de football, Fernand Duchausoy est le candidat du Conseil fédéral pour être élu pleinement à la présidence de la FFF, lors de l'assemblée générale de samedi. C'est son prédécesseur, Jean-Pierre Escalettes, qui en a fait l'annonce, étant toujours membre du Conseil fédéral. Il n'y aura donc pas de surprise.

Malgré les remous, malgré les tensions, malgré certaines ambitions personnelles finalement remisées au placard au niveau des professionnels, la FFF va jouer la continuité. En décidant de désigner Fernand Duchaussoy comme son candidat pour briguer la présidence de la Fédération, le Conseil fédéral a mis fin à un suspense qui n'en était plus un depuis longtemps. Si Noël Le Graët a longtemps semblé ambitionner de se présenter, les Etats-Généraux du football et les concessions faites par le monde amateur au monde professionnel ont semblé mettre un terme à cette envie. Si certaines membres du Conseil fédéral voyaient d'un bon oeil l'arrivée de l'ancien président de la Ligue, ils ne semblent pas avoir remporté la mise. Et malgré la démission fracassante de Jacques Lambert, alors directeur général, la position de l'actuel président intérimaire n'a pas été modifiée. En début de semaine, Frédéric Thiriez, l'actuel président de la Ligue de football professionnel, avait mis fin aux discussions en plaidant pour la prolongation de Duchaussoy. "Je pense que tout autre candidat que Fernand Duchaussoy serait repoussé par l'Assemblée fédérale", avait ainsi pronostiqué un président de district.

Chose étonnante et pour le moins incongrue, c'est Jean-Pierre Escalettes, le président démissionnaire à l'image désormais attachée au fiasco de Knysna, qui s'est chargé d'annoncer le résultat du vote du Conseil Fédéral, qui s'est fait à bulletins secrets: "La sagesse a prévalu", a déclaré M. Escalettes. "Quelqu'un a fait preuve d'une grande noblesse, c'est Noël Le Graët, qui s'est retiré de façon à ce que les choses soient claires demain. Il y aura un candidat qui sera présenté au vote de l'assemblée. Fernand Duchaussoy a demandé la confiance du Conseil, il y a eu un vote à bulletins secrets, le président a obtenu 14 voix pour, contre deux voix contre et quatre abstentions". Et Noël Le Graët d'expliquer sa décision: "L'assemblée fédérale du samedi 18 décembre a un objectif prioritaire et un seul: l'adoption de la réforme de la gouvernance de la FFF. Pour lui donner les meilleurs chances d'être votée, l'unité entre football professionnel et football amateur est indispensable". L'ancien président du football amateur sera donc chargé de mener à bien les réformes de statut décidées à l'issue des Etats-Généraux. Une tâche ardue qui ne devrait pas laisser le monde du ballon rond dans des eaux calmes dans les mois à venir.