manchester United liverpool evra suarez 022012
manchester United liverpool evra suarez 022012 | AFP - ANDREW YATES

Du chaud malgré le froid

Publié le , modifié le

Des esprits qui s'échauffent, des suées pour quelques supporters, le week-end a débuté sur les chapeaux de roues pour les ténors européens. Les retrouvailles entre Patrice Evra et Luis Suarez ont été haute en couleurs, mais n'ont pas empêché Manchester United de prendre provisoirement la tête. L'AC Milan profite du match reporté de la Juve pour s'installer au sommet. Dortmund résiste toujours au Bayern Munich. Coup de tonnerre en Espagne avec la défaite du Barça.

ANGLETERRE: Evra, Suarez… et Henry !

Les relations entre Patrice Evra et Luis Suarez ne sont pas près de s'apaiser. Pour leurs premières retrouvailles depuis le 15 octobre et un match aller marqué par les propos racistes de l'Uruguayen, les deux hommes ont animé la partie entre Manchester United et Liverpool, bien trop souvent hors temps de jeu. Tout a commencé par une poignée de main refusée par Suarez au Français, provoquant un geste de colère de ce dernier que les caméras n'ont pas manqué d'immortaliser. En fin de match, Evra a rendu la pareille à son adversaire en célébrant de manière outrancière la victoire de Manchester United sous son nez après le coup de sifflet final. Quelques secondes de joie et un arbitre qui se chargeait de se dresser entre les deux hommes pour éviter tout débordement. Suarez s'était, lui, chargé d'animer la mi-temps où une altercation aurait éclaté entre les deux hommes, sans doute des réminiscences du tacle raté dès le coup d'envoi d'Evra sur Suarez. Le défenseur avait finalement heurté son coéquipier Rio Ferdinand. Alex Ferguson a qualifié Suarez et son comportement de "honte pour Liverpool". Pas de quoi calmer les esprits...

Et sur le terrain? Wayne Rooney, peu concerné par le différend entre les deux hommes, a fait son travail, inscrivant les deux buts de la victoire pour les Red Devils en trois minutes (47e, 50e). Suarez a aussi su s'illustrer en réduisant la marque en fin de rencontre pour Liverpool. Trop tard pour des Reds dominés pendant 90 minutes. MU prend provisoirement la tête de la Premier League en attendant la sortie de Manchester City à Aston Villa dimanche. Troisième larron dans la bataille, Tottenham n'a fait qu'une bouchée de Newcastle (5-0) avec notamment un but de Louis Saha, arrivé au mercato d'hiver. Le Français rejoint le cercle fermé des joueurs ayant inscrit un but avec cinq clubs anglais différents.

A Arsenal, on n'oubliera pas de sitôt le retour de Thierry Henry. Le Français repart comme il est arrivé, en inscrivant un but décisif. Avant de remonter dans l'avion pour New York jeudi prochain, "The Legend" a offert une ultime victoire aux Gunners dans les dernières secondes du match à Sunderland (2-1). Un match mal embarqué pour les Londoniens menés au score avant que Ramsey, à peine entré en jeu, et Henry ne fasse la différence. Ce succès permet à la bande à Arsène Wenger de remonter à la 4e place au côté de Chelsea, battu par Everton (2-0). De quoi redonner espoir d'une qualification pour la Ligue des champions qui permettrait sans doute au club de retenir Robin Van Persie qui n'a pas caché son envie de rejoindre le Real Madrid. 

ESPAGNE: le titre s'éloigne pour le Barça

Barcelone a-t-il rendu le gouffre le séparant du Real Madrid insurmontable? Les Catalans ont subi un coup d'arrêt à Osasuna (2-3), samedi lors de la 23e journée de Liga. Ils subissent là seulement leur second revers de la saison, mais se retrouvent à sept points du Real Madrid qui reçoit Levante dimanche. Avec 10 points de retard sur un leader lancé à toute vitesse, le titre s'éloignerait un peu plus. Les carences aperçues, et surmontées dans la douleur lors des matches précédents, ont fini par être fatales aux Blaugrana. Entrés difficilement dans le match, ils ont cédé par deux fois face à Lekic (5e, 22e). On croyait le Barça capable de renverser la vapeur lorsque Cuenca, entré à la pause, mettait Alexis Sanchez sur orbite pour la réduction du score (51e). Mais Raul Garcia redonnait de l'air à Pampelune. Puis c'était Tello, autre remplaçant, qui offrait un dernier espoir aux siens d'arracher le nul (73e). Mais en vain. Les ultimes poussées barcelonaises se heurtaient à une défense de fer.

ALLEMAGNE: Le Borussia se fait peur

Par la plus petite des marges, le Borussia Dortmund a conservé son fauteuil de leader. L'équipe peut dire un grand merci à son Japonais Shinji Kagawa, unique buteur face au Bayer Leverkusen (1-0), lors de la 21e journée de Bundesliga. Le Borussia conserve deux points de marge sur le Bayern Munich, qui n'a fait qu'une bouchée de Kaiserslautern (2-0). Mario Gomez a inscrit son 18e but de la saison tandis que Thomas Mueller doublait la marque. La bonne opération est aussi pour Moenchengladbach qui a étrillé Schalke 3-0 pour déloger son rival du podium.

ITALIE: l'AC Milan prend les commandes

La Juventus Turin ayant encore vu son match reporté, cette fois à Bologne, l'AC Milan n'a pas laissé filer une occasion de passer en tête de la Serie A. Les Lombard ont infligé à l'Udinese sa première défaite de la saison à domicile (2-1), lors de la 23e journée de Serie A. La formation du Frioul a ouvert la marque par Di Natale (19e), auteur de son 6e but en sept confrontations. Sans Ibrahimovic, Pato ou encore Nesta et Abbiati, Milan a pris le dessus en seconde période et a fait la différence grâce à Maxi Lopez et El Shaarawy. Repoussée à deux points, la Vieille Dame reste néanmoins en position de force avec ses deux matches de retard.

Melinda Davan-Soulas @Melinda_DS