Didier Drogba Shanghai Shenhua
Didier Drogba sous les couleurs de Shanghai Shenhua | CAO ZICHEN SH / IMAGINECHINA

Drogba, la tentation Juventus

Publié le , modifié le

Selon plusieurs medias, Didier Drogba, toujours sous contrat avec Shanghai, envisagerait un retour sur le Vieux Continent. Et la Juventus Turin tiendrait la corde pour s'attacher les services de l'Ivoirien. En ligue 1, le Toulousain Momo Sissoko est sur les tablettes de l'OM et de Monaco.

A 34 ans, Didier Drogba continue d'attirer les grands clubs. Même exilé en Chine, l'Ivoirien, qui s'apprête à disputer la CAN avec les Éléphants, fait encore recette. Il est vrai que ses récentes confidences, selon lesquelles le haut niveau lui manquerait, ont attisé l'hypothèse d'un retour en Europe. Les dernières rumeurs enverraient ainsi le héros de la dernière Ligue des Champions en Italie où l'AC Milan se serait déjà manifesté. Mais c'est bien la Juventus qui tiendrait la corde. Et ce même si Antonio Conte, l'entraîneur des Bianconeri, avait déclaré que le deal n'avait aucune chance d'être conclu. Pourtant, si l'intérêt de la Vieille Dame pour l'ex-attaquant des Blues semble effectif, reste un obstacle de taille : le Shanghai Shenshua n'est pas disposé à laissé filer son buteur vedette (déjà 12 buts en 15 matchs) sans indemnités...

Chelsea, justement, est toujours aussi actif sur le marché des transferts. Après avoir fait comprendre à Frank Lampard que le milieu historique des Blues ne serait sans doute prolongé l'an prochain, le club londonien a envoyé des signaux similaires à deux autres cadres : John Terry et Ashley Cole. Les Blues semblent en effet bien décidés à rajeunir leur effectif et ont pris une option quasi-définitive sur le transfert du Belge d'Everton Marouane Fellaini

Jamais en retrait du mercato non plus, le PSG a alimenté la colonne des transferts par la voix de son directeur sportif Leonardo. Le Brésilien a confié au quotidien "L Equipe" que le cas Nenê n'était pas encore réglé. Si Leonardo ne sait pas si son compatriote, notamment convoité par Santos et le Qatar, restera à Paris ou non, il le met en garde : "Il a réussi de belles choses mais aujourd’hui, il a 31 ans et on a six joueurs dans le même rôle, qui sont plus jeunes et ont une marge de progression. A Paris, il y a de la concurrence et il faut l’accepter." Dans la foulée, Leonardo n'a pas fermé la porte à l'arrivée d'un certain Cristiano Ronaldo même s'il se garde bien de verser dans l'effet d'annonce : "Il encore un contrat long avec le Real Madrid et on ne part pas comme ça d'un club comme le Real. Il n'y a que quatre ou cinq clubs où cela peut se passer et le PSG en fait partie".

Toujours au rayon européen, Theo Walcott est tout proche d'une prolongation de son contrat à Arsenal. De son côté le Néerlandais Wesley Sneijder, en disgrâce à l'Inter Milan, serait pisté par Galatasaray et Schalke 04. Et Jeremy Toulalan, auteur d'une remarquable saison avec Malaga, ne laisse pas insensible l'Atletico Madrid et le FC Valence. 

Ben Yedder en Ukraine ? 

En Ligue 1, c'est Moussa Sissoko qui est sous les feux des projecteurs. Le milieu de terrain toulaisain est convoité par l'Olympique de Marseille et par l'AS Monaco. Le club de Rocher, en cas de remontée en Ligue 1, serait prêt à offrir un pont d'or à l'international français (6 sélections). Un autre Toulousain, Wissam Ben Yedder, pourrait lui aussi quitter la Ville Rose. Selon le journal Le Parisien, le Shaktar Donetsk aurait proposé 15 millions d'euros pour s'attacher les services de l 'une des révélations de la saison. 

Voir le tableau des transferts en Ligue 1

Ajaccio n'est pas inactif non plus. Le club corse, qui s'apprête à se séparer de son Brésilien Eduardo, décevant, aurait pris contact avec Julien Faubert,  qui a résilié son contrat avec le club turc d'Eliazigspor. Enfin Marseille ne serait pas réfractaire à l'idée de céder Loïc Rémy à Newcastle. En délicatesse à l'OM depuis le début de saison, Rémy pourrait ainsi rejoindre Cabaye, Debuchy et Ben Arfa chez les Magpies. Ces derniers n'ont toutefois pas encore formulé d'offre concrète. 

Julien Lamotte