Cahill-Schwarzer
Les deux joueurs australiens Tim Cahill et Marc Schwarzer | AFP - GREG WOOD

Dix choses à savoir sur l'Australie

Publié le , modifié le

Vendredi, l’équipe de France affronte l’Australie en match amical au Parc des Princes. Une rencontre amicale avant les choses sérieuses face à la Finlande mardi prochain. Une rencontre face à un adversaire que les joueurs sélectionnés par Didier Deschamps n’ont jamais affronté. Voici une petite liste des choses à savoir.

Le surnom : Les Socceroos

Les "stars" :

Les anciennes

Harry Kewell (ailier) ancien joueur de Leeds et de Liverpool. Ce gaucher a régalé la Premier League durant 13 ans marquant 79 buts en 380 rencontres. Après 3 saisons à Galatasaray, le joueur est reparti en Australie, au Melbourne Victory. Agé de 35 ans, il joue actuellement dans l’autre club de la ville de Melbourne, le Melbourne Heart. En équipe nationale, il compte 58 sélections (17 buts).

Mark Viduka (attaquant), ancien joueur de Glasgow, Leeds et Newcastle. Après deux saisons au Melbourne Knights, il s’envole pour l’Europe où il va exploser sous les couleurs de Leeds. Cet attaquant puissant a pris sa retraite en 2009 après deux saisons à Newcastle. En équipe nationale, il compte 43 sélections (11 buts).

Les actuelles

Tim Cahill (milieu/attaquant), ancien joueur d’Everton, actuellement au New York Red Bulls. Il est le premier joueur australien à avoir marqué en phase finale de Mondial en 2006. Il comptabilise à 33 ans 63 sélections (28 buts). Il ponctue chacun de ses buts par des danses traditionnelles.

Le joueur australien Tim Cahill
Le joueur australien Tim Cahill

Mark Bresciano (milieu), ancien joueur de Parme, de la Lazio, actuellement à Al-Gharafa (Qatar). Il a passé 12 ans en Série A (1999-2011), passant d’Empoli, à Parme, puis Palerme et enfin la Lazio. En 2011, il quitte la capitale romaine pour le club saoudien Al-Nasr.

Mitchell Langerak (gardien), actuel gardien de Dortmund. Ce nom évoque quelque chose aux supporters marseillais puisqu’il était dans les buts de Dortmund lors de la fessée reçue par l’OM en Ligue des Champions (3-0). Arrivé en Bundesliga en 2010, il est la doublure de Romain Weindenfeller.

Marc Schwarzer (gardien), actuel joueur de Chelsea. Recordman de sélections avec l’Australie (105). Il n’a pas été appelé par le sélectionneur Holger Osieck pour les deux matches de l’automne.

3 : le nombre de confrontations avec l’équipe de France. C’est l’égalité parfaite puisque les Français l’avaient emporté lors de la première rencontre à Kobe en 1994 (1-0), avant de s’incliner 1-0 lors du deuxième match de phase de poule de la Coupe des Confédérations en 2001 (1-0). La dernière rencontre date du 11 novembre 2001, elle s’était déroulée dans un climat tendu et s’était terminée sur un match nul (1-1)

3 : Comme le nombre de phase finale en Coupe du monde. En 2006, les Socceroos ont atteint les 8e de finale, ne perdant contre l’Italie, futur vainqueur, que dans les dernières minutes sur un penalty transformé par Francesco Totti. Les hommes d’Holger Osieck sont déjà qualifiés pour le Mondial 2014.

31 : Le nombre de buts inscrits par l’Australie en un seul match, face aux Samoa Américaines le 11 avril 2001 (31-0). Cette raclée, infligée lors de la deuxième journée des éliminatoires du Mondial 2002, constitue un record. Au cours de cette rencontre, Archie Gerald Thompsona marqué 13 buts, un autre record. Lors de la première journée de ces éliminatoires, l’Australie avait déjà dominé le Tonga 22-0. Désormais, l’Australie ne colle plus de tels scores à ses adversaires puisque depuis le 1er janvier 2006, elle a quitté la zone Océanie pour être reversée dans la zone Asie.

53 : Le classement FIFA de l’Australie, entre le Pays de Galles (52e) et l’Islande (54e). Elle est déjà montée à la 14e place en septembre 2009. Son pire classement : 92e en juin 2000.

Kevin Muscat : un joueur que les Français n’ont pas oublié. Le latéral australien avait participé au climat délétère qui avait entouré la rencontre amicale de 2001 entre les Bleus et les Socceroos. Un peu trop rugueux, il avait commis un attentat sur Christophe Dugarry à la 56e minute provoquant une échauffourée.

L'échauffourée entre Français et Australiens en novembre 2011
L'échauffourée entre Français et Australiens en novembre 2011

L’Australie, terre d’accueil

Depuis quelques années, l’Hyundaï A-League attire certaines stars européennes désireuses de nouvelles expériences, à l’instar du Qatar, de la Chine ou de la MLS aux Etats-Unis. Ainsi après son départ de la Juventus à la fin de la saison 2012, Alessandro Del Piero est parti tenté l’aventure au Sydney FC. Pour sa première saison, l’Italien a inscrit 14 buts en 27 matches. Autre ancienne vedette européenne, Emile Heskey y sévit également. L’ancien mancunien Dwight Yorke y a passé une saison (2005-2006) avant de revenir en Angleterre.

Une histoire de famille

La sélection australienne est habituée aux problèmes de famille. Tim Cahill joue pour les Socceroos, alors que son frère Chris a lui joué pour les Samoa dont est originaire leur mère. Cahill a également croisé au sein de l’équipe nationale, Massimiliano Vieiri, le frère de l’attaquant italien Christian. "Nous sommes deux frères qui évoluent dans deux sélections différentes", constatait à l'époque Massimiliano. "C'est bizarre non ? J'espère que nous jouerons un jour l'un contre l'autre." Mais cela n’est jamais arrivé.