Lassana Diarra Anzhi Makhatchkala
Lassana Diarra sous le maillot de l'Anzhi Makhatchkala | KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Diarra quitte Anzhi pour Moscou

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain français Lassana Diarra va rejoindre le club russe du Lokomotiv Moscou, quittant à son tour Anzhi Makhatchkala, formation du Caucase, où l'exode de vedettes se poursuit pour cause de réduction de budget du club.

Le Français a signé un contrat de quatre ans avec le Lokomotiv, a indiqué  le club de la capitale russe dans un communiqué mardi soir. Le montant du transfert n'a pas été précisé. "Lassana Diarra est un grand footballeur, qui a joué dans des clubs tels  que Chelsea ou le Real. Avec lui, notre équipe va renforcer son milieu de  terrain", est-il ajouté. Lassana Diarra, 28 ans, qui a commencé sa carrière au Havre d'où il est  parti pour l'Angleterre, passant par Chelsea, Arsenal, Portsmouth, avant de  jouer pour le Real, était arrivé au Anzhi Makhachkala en 2012. Le Lokomotiv Moscou a annoncé la semaine dernière avoir déjà recruté le  milieu de terrain international marocain Mbark Boussafa d'Anzhi.

Le Dynamo Moscou, autre club de la capitale russe, a aussi annoncé avoir  recruté trois internationaux russes d'Anzhi, le milieu et capitaine de l'équipe  de Russie Igor Denisov, le milieu Yuri Zhirkov et l'attaquant Aleksandr Kokorin. Le milieu Oleg Shatov a déjà rejoint le Zenit Saint-Pétersbourg. Le président d'Anzhi, Konstantin Remchukov, avait annoncé début août que le  propriétaire de ce club d'abord très ambitieux, le milliardaire russe Suleiman  Kerimov, avait décidé d'en réduire le budget de 50 à 70 millions de dollars par  an. Outre les Russes, les étrangers d'Anzhi -- l'attaquant camerounais Samuel  Eto'o, le milieu de terrain brésilien Willian, l'attaquant ivoirien Lacina  Traoré, et le défenseur congolais Christopher Samba -- devraient aussi quitter  le club.

Remchukov a reconnu qu'Anzhi, qui pointe à la 13e place du classement (2  points en quatre matches), avait "échoué à rencontrer un rapide succès". Depuis qu'il a racheté Anzhi en 2010, Kerimov, magnat du pétrole réputé  proche du Kremlin, a investi selon le journal Sport-Express 234,3 millions  d'euros en achat de joueurs, dans l'espoir de propulser le club de la capitale  du Daguestan, région instable du Caucase russe, dans les compétitions européennes.

AFP