Di Maria affirme que le Real ne voulait pas qu'il joue la finale du Mondial

Di Maria affirme que le Real ne voulait pas qu'il joue la finale du Mondial

Publié le , modifié le

Le milieu de terrain argentin Angel Di Maria, récemment transféré du Real Madrid à Manchester United, a affirmé vendredi que le club espagnol lui avait demandé de ne pas jouer la finale du Mondial-2014 contre l'Allemagne, qu'il n'avait finalement pas disputée, étant toujours blessé.

"Une lettre de Madrid est arrivée à 11h00 le jour de la finale pour que je  ne joue pas, je l'ai déchirée, je n'en ai pas fait cas", a déclaré le joueur à  la radio argentine Radio America. "J'ai parlé avec (le sélectionneur Alejandro) Sabella, et il ne voulait pas  m'exposer", a ajouté le joueur, qui était blessé depuis les quarts de finale:  "Je lui ai dit ce que je pensais et que j'allais faire tout mon possible pour  jouer".  Au Mondial, Di Maria souffrait d'une lésion aux adducteurs droits depuis la  victoire (1-0) en quart de finale face à la Belgique et il avait déjà manqué la  demi-finale contre les Pays-Bas (victoire 0-0 et 4 t.a.b. à 2). "J'ai beaucoup souffert le matin de la finale (NDLR: le 13 juillet),  c'était la pire chose qui puisse m'arriver, mais ce sont des choses qui  arrivent et le football te donne ce genre de coups", a-t-il confessé, au sujet  de cette finale manquée.

"Ce que j'aime le plus c'est aller en sélection, n'importe quel match, je  veux en être", a-t-il affirmé au sujet de son engagement avec l'Albiceleste,  dirigée désormais par Gerardo "Tata" Martino. Di Maria, transféré à MU pour 75 millions d'euros, a insisté auprès de  Radio America sur son ressentiment envers le Real Madrid, assurant ne pas avoir  voulu quitter ce club. "Je n'ai jamais dit que je voulais partir, je ne l'ai  jamais voulu. Les joueurs et les gens m'ont soutenu, mais le club pensait  seulement à me vendre", a insisté le joueur, démentant au passage les rumeurs  selon lequelles ce sont ses prétentions financières qui l'auraient poussé vers  la sortie. "Il avait des exigences économiques que nous ne pouvions satisfaire", a  affirmé vendredi la président du Real, Florentino Perez: "A l'exception de  Cristiano Ronaldo qui, comme nous savons tous, est le meilleur joueur du monde,  aucun autre joueur n'a ce niveau de revenu". "Ils disent ce qu'ils veulent de moi, mais les millions que leur ont  rapportés ma vente ont été les bienvenus à l'économie de Madrid", a répondu "la  nouille" à Radio America.

AFP