Deschamps: "La Ligue des champions, une magnifique parenthèse"

Publié le , modifié le

Dans un contexte de sinistrose en Championnat avec le "coup sur la tête" reçu à Valenciennes, l'Olympique de Marseille sort de son quotidien pour se replonger dans la Ligue des champions, en recevant Dortmund mercredi, une "magnifique parenthèse" pour son entraîneur Didier Deschamps, dans un contexte "exaltant" qui permet de "se sublimer".

Q: Vous abordez cette rencontre de Ligue des champions dans un contexte de sinistrose. Ce match peut-il faire du bien ?
R: Ce nul à Valenciennes (1-1), avec l'égalisation en fin de match nous a mis un coup sur la tête. Perdre deux points à la 93e minute dans notre situation de déficit en points est difficile. La sinistrose ? Elle peut y être, mais le plus important c'est ce qui se passe dans le vestiaire. On ne peut pas revenir en arrière, on a un match face à une très belle équipe de Dortmund. Je fais avec les joueurs disponibles. Nous devons faire en sorte de tirer le maximum des joueurs dont nous disposerons demain.

Q: Vous servez-vous de la Ligue des champions comme d'une sorte de respiration ?
R: Normalement en rencontrant une équipe du chapeau 4, cette équipe aurait dû être plus faible sur le papier. Avec Dortmund, ce n'est pas le cas. C'est une magnifique parenthèse avec l'ambition, toujours la même, de sortir des poules. La Ligue des champions, c'est la plus belle compétition de club, avec les meilleures équipes et les meilleurs joueurs. Avec des matches de meilleure qualité parfois qu'en Coupe du monde ou en Championnat d'Europe. C'est un contexte exaltant et excitant qui permet de se sublimer. On est premiers dans notre groupe, j'espère que ce sera encore le cas demain soir.

Q: Vous aviez perdu (1-3) en tant que joueur avec la Juventus contre Dortmund en finale de Ligue des champions en 1997, êtes-vous plus motivé pour autant ?

R: Cela reste un très mauvais souvenir pour moi, même si j'ai gagné l'épreuve (2 fois, avec l'OM et la Juventus, ndlr). Mais il y a tellement longtemps, je n'ai pas d'esprit de revanche, c'est un tout autre contexte et une toute autre histoire.

Q: Que craignez-vous en particulier dans cette équipe de Dortmund ?
R: C'est une équipe de très bonne qualité. Elle a une puissance athlétique importante, une très bonne charnière centrale avec Subotic et Hummels sans doute l'un des meilleurs défenseurs européens. C'est une équipe qui aime aller de l'avant, à domicile comme à l'extérieur. Moins elle aura le ballon mieux ce sera. Elle a deux accélérateurs de jeu, Kagawa et Götze. Il faudra les obliger à courir et à faire des efforts défensivement.

Q: Vous dites-vous qu'en raison des absences, un nul serait un bon résultat?

R: Mon équipe ne va pas rentrer sur le terrain en pensant d'abord à ne pas perdre. On a un capital de trois points, il faut faire en sorte d'augmenter ce capital, l'idéal serait de prendre les trois points.

Propos recueillis en conférence de presse.