Didier Deschamps
L'entraîneur de Marseille Didier Deschamps | AFP - Andrew Yates

Deschamps: "Il faut enchaîner une série"

Publié le , modifié le

Après la défaite cruelle du match aller (0-1), Marseille rend visite mardi à Arsenal avec l'ambition d'obtenir un résultat, un nul étant selon l'entraîneur Didier Deschamps "un bon point de pris", même si selon lui, le match "décisif" sera la réception de l'Olympiakos Le Pirée. "Il faut enchaîner une série. Les trois victoires donnent plus de sérénité, on sent moins la fatigue et encore plus l'envie de travailler", a-t-il dit.

Q: Vous devez encore avoir en tête ce match aller perdu dans le temps additionnel. En quoi ce scénario, qui ressemblait à un affront, peut-il influer?
R: "Ce n'était pas un affront, le football n'est pas une science exacte. On peut dominer et ne pas gagner et l'inverse est vrai aussi. En fin de match, c'était assez équilibré. Logiquement cela aurait dû se finir sur un 0 à 0. On ne peut pas revenir en arrière. C'est encore frais dans les têtes et on aura en face plus ou moins la même équipe avec de nouveau 3 points en jeu."

Q: Après la grosse performance d'Arsenal samedi contre Chelsea (5-3) et votre victoire à Dijon (3-2), avez-vous avancé dans votre réflexion sur votre dispositif tactique?

R: "Arsenal a réalisé une très grosse performance. Ce n'est pas rien de marquer 5 buts contre une équipe de Chelsea candidate au titre. On devra se méfier de leur trident offensif et des trois du milieu qui sont très performants. Ils concèdent aussi certaines choses derrière, mais ça reste une équipe avec un très fort potentiel sur la ligne d'attaque. Quant à mon équipe, je sais l'équipe que j'aimerais aligner, ma réflexion a avancé. Je n'aime pas spécialement le 4-3-3, c'est ma huitième année d'entraîneur et pendant 5 ans j'ai joué en 4-4-2. Ma réflexion c'est faire en sorte d'avoir une équipe qui puisse créer des problèmes à Arsenal et qui puisse bien défendre. Mais dans quelque système que ce soit, je peux mettre une équipe plus offensive."

Q: Avec une victoire, Arsenal serait qualifié. De votre côté, vous venez aussi chercher un résultat...

R: "C'est sûr, si Arsenal gagne demain, ils sont qualifiés. Pour nous, prendre un point demain ce serait important. En gagnant, ce serait encore mieux. Un nul serait un bon point de pris mais le match décisif on l'aura après avec la réception de l'Olympiakos (Le Pirée). Tout est possible demain, dans un sens comme dans l'autre, mais on est face à une équipe de haut niveau qui a l'expérience de cette compétition. De notre côté, je vois un groupe qui vit bien, qui a été dans la difficulté et qui a fait preuve de beaucoup de détermination. On a été dans une situation très compliquée, qui est meilleure aujourd'hui, mais étant donné qu'on a pris beaucoup de retard, il faut enchaîner une série. Les trois victoires donnent plus de sérénité, on sent moins la fatigue et encore plus l'envie de travailler. C'est la dynamique qui est importante.

AFP