andrade mandanda entraînement om
Andrade à l'entraînement aux côtés de Mandanda | Maxppp

Deschamps fait confiance à Andrade

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a finalement décidé de titulariser le troisième gardien de l'Olympique de Marseille, Elinton Andrade, pour tenir les cages de son équipe face au Bayern Munich. Le Brésilien qui fêtera ses 33 ans le 30 mars, n'a jamais disputé le moindre match de Coupe d'Europe, c'est dire si le choix de Deschamps représente un véritable coup de poker, au moment d'aborder ce quart de finale aller de Ligue des Champions.

"J'ai eu un choix difficile à faire pour Andrade tant sur le plan sportif que humain, mais j'assume", a déclaré Deschamps.

Steve Mandanda suspendu pour un match après son carton rouge à la dernière minute du match face à l'Inter, la logique voulait que le premier gardien remplaçant, Gennaro Bracigliano, prenne sa place. Mais les prestations de ce dernier lors des deux derniers matches de l'OM n'ont visiblement pas convaincu le staff phocéen. Le portier lorrain qui était entré en jeu face à l'Inter juste pour encaisser un pénalty, a sans doute perdu tout espoir de débuter le match face aux artilleurs du Bayern, après la défaite contre Quevilly (2-3, ap). La mauvaise nouvelle, Bracigliano l'a apprise lundi de la bouche de son entraîneur, en présence de Nicolas Dehon, l'entraîneur des gardiens. Le coup est dur pour l'ancien Nancéien qui pensait vivre sa première titularisation en Ligue des Champions. Mais à ce niveau de la compétition, Deschamps ne pouvait faire dans le sentiment, et la fébrilité affichée par son deuxième gardien l'a poussé à miser sur son troisième portier.

Pourtant choix N.3 de l'OM au départ, Elinton Andrade profite donc d'un concours de circonstance qui le place sous le feu des projecteurs de la Ligue des Champions. Lui qui a porté les couleurs de six clubs (Flamengo, Santa Clara, Fluminense, Vasco de Gama, Ascoli et Rapid Bucarest) avant de rejoindre l'OM, sait qu'il va vivre l'un des moments les plus importants de sa vie professionnel, sinon le plus important.  "Je suis comme le phœnix qui renaît de ses cendres. Plus que jamais, merci mon dieu pour ce cadeau, pour celui qui n'a jamais cessé de lutter", a indiqué Andrade sur les réseaux sociaux. Il faut dire que le joueur est assidu à l'entraînement, et son courage a fini par payer. Il lui reste désormais une mission ô combien difficile à effectuer, celle de faire taire l'une des tous meilleures attaques d'Europe...

Romain Bonte