Deschamps en équipe de France
Didier Deschamps | PATRICK KOVARIK - AFP

Deschamps change de cap

Publié le , modifié le

Didier Deschamps a appelé trois nouvelles têtes en équipe de France: Christophe Jallet, Raphaël Varane et Etienne Capoue, dans l'optique de la rencontre amicale face à l'Uruguay, le 15 août au Havre. Rio Mavuba fait son retour, alors que Yoann Cabaye, Adil Rami, et Philippe Mexes sont absents.

La rupture avec le système Blanc

D'entrée, Didier Deschamps a souhaité clarifier les situations de Yann M'Vila et Hatem Ben Arfa, dont le comportement lors du dernier Euro n'a pas été irréprochable. "Ils ne sont pas sélectionnés sur ce match là. Cette décision est logique et cohérente par rapport à ce que j'attends des joueurs dans leur attitude. A eux de comprendre ce que j'attends d'eux", a ainsi cadré le sélectionneur qui poursuit ainsi le travail effectué par Blanc concernant le comportement des Bleus.

En revanche, sur le terrain Deschamps se démarque de son ancien coéquipier en équipe de France. "Je ne vais pas comparer ce qu'a fait Laurent. Cette sélection sera évolutive forcément, ce ne sera pas la même pour le match de qualification de septembre", a assuré Didier Deschamps. "Cela me permet de voir avec le staff comment évoluent ces joueurs. Il n'y a rien de figé. Quand il y a des changements de sélectionneurs, il y a des nouveaux, des absents, c'est toujours le cas lorsqu'il y a des nouvelles sélections", a expliqué le sélectionneur.

"Pas figé sur un système"

"Je fais les choix par rapport à ce que je pense. Il y aura peut-être une animation qui sera différente. Je ne suis pas figé sur un système unique. Les joueurs doivent avoir cette culture de pouvoir évoluer dans différents systèmes", a précisé Deschamps qui contrairement à son prédécesseur, est peut-être plus pragmatique sur le plac tactique.

Jallet: Une grande fierté"
"C'est un grand bonheur, un grand plaisir, une grande fierté, j'espère que  ce n'est que le début, je n'étais pas passé loin quelque fois, là une  opportunité s'offre à moi, j'essaierai de ne pas la rater, et de profiter à  fond, car on ne sait jamais, ça peut être une seule fois", a commenté le latéral du PSG.

Même si le terme de rupture ne lui convient pas, Deschamps a néanmoins apporté de sérieuses retouches en écartant notamment Philippe Mexès, considéré par Blanc comme un indéboulonnable. Interrogé sur les absences de Cabaye, Rami et Mexès, Deschamps a précisé que les deux premiers cités "ont des soucis médicaux". Mais il ne s'est pas exprimé sur le cas Mexès...

Trois nouveaux, un retour

Comme il se plaît à le rappeler, les sélectionneurs changent et les hommes aussi. A ce titre, Deschamps n'a donc pas hésité à appeler pour la première fois Christophe Jallet, Raphaël Varane et Etienne Capoue. "La performance", est le letimotiv du discours de Deschamps. "Ce qu'ils réalisent avec leur club est le critère essentiel. Ils vont découvrir l'équipe de France, (...) cela me permettra de les voir vivre dans le groupe", a-t-il déclaré. "Avant la phase finale, personne n'est écarté. Ce n'est pas une récompense. Cela me semble important pour eux", a-t-il ajouté. Et même lorsqu'il justifie le retour de Rio Mavuba en Bleu, Deschamps s'attache aux performances sportives. "Il est performant dans son registre et est capitaine de l'équipe de Lille", rappelle le tacticien.

Capoue: "L'un des plus beaux jours de ma vie"
"C'est l'un des plus beaux jours de ma vie. (...) C'est vrai qu'on parlait de moi et que j'étais pressenti, mais  après... Cela faisait longtemps que je n'avais pas porté le maillot bleu, cela me manquait, a ajouté le joueur de 24 ans.

L'ancien coach de l'OM rappelle également que ce match amical est placé à un moment compliqué de l'année. "On n'a pas trop de repères sur les matches qui nous attendent. Entre les préparations estivales et les tournées, on a un manque de visiblilité", dit-il et affirme que la liste d'aujourd'hui sera probablement différente de celle qui concernera le premier match des éliminatoires du Mondial 2014 face à la Finlande (le 7 septembre).

Une liste de 50 joueurs

La débâcle du Mondial 2010 reste toujours présente dans l'esprit du nouveau patron des Bleus, mais il rappelle en prenant l'exemple de Ribéry, que "si des joueurs s'égarent, ils ont la possibilité de se remettre dans le droit chemin". Ainsi, la présence de Patrice Evra lui apparaissait comme une évidence. "J'ai la chance d'avoir entre Patrice et (Gaël) Clichy deux joueurs de haut niveau, avec des qualités différentes. Cela me semble logique que ces deux joueurs là soient appelés", a-t-il simplement expliqué.

"Je fais une liste élargie qui contient 50 joueurs, et tout dépend de l'animation, des systèmes de jeu que je veux mettre en place", a encore expliqué le capitaine de l'équipe de France le plus titré. D'autres joueurs restent selon lui sélectionnables à l'instar de Yoann Gourcuff pour lequel il préfère encore attendre. C'est un peu la même situation pour Abou Diaby "qui a un gros potentiel", et ne pourra postuler que lorsqu'il aura "enchaîner plusieurs matches de compétition". De même, Florent Malouda qui "est dans une situation où il a très peu joué", "n'est pas écarté". En clair, tout reste ouvert, mais les places seront chères pour tout le monde.

Liste des 22 joueurs dévoilée jeudi:
Gardiens: Hugo Lloris (Lyon), Steve Mandanda (Marseille)
Défenseurs: Gaël Clichy (Manchester City/ENG), Mathieu Debuchy (Lille), Patrice Evra (Manchester United/ENG), Christophe Jallet (Paris SG), Laurent Koscielny (Arsenal/ENG), Mamadou Sakho (Paris SG), Raphaël Varane (Real Madrid/ESP), Mapou Yanga-Mbiwa (Montpellier)
Milieux de terrain: Etienne Capoue (Toulouse), Maxime Gonalons (Lyon), Marvin Martin (Lille), Blaise Matuidi (Paris SG), Rio Mavuba (Lille)
Attaquants: Mathieu Valbuena (Marseille), Karim Benzema (Real Madrid/ESP), Jimmy Briand (Lyon), Olivier Giroud (Arsenal/ENG), Bafétimbi Gomis (Lyon), Dimitri Payet (Lille), Franck Ribéry (Bayern Munich/GER)

Romain Bonte