Chelsea - Manchester United - Anelka -
Manchester United peut exulter, le tir au but manqué d'Anelka est synonyme de victoire | AFP - ADRIAN DENNIS

Des retrouvailles douloureuses

Publié le , modifié le

So British ! Le duel 100% anglais est l'attraction de ces quarts de finale. A Stamford Bridge, dans la banlieue londonienne, Chelsea et Manchester United ont rendez-vous pour le quart de finale aller de la Coupe aux grandes oreilles. L'occasion d'un formidable remake de la finale de 2008, une vengeance pour Chelsea, défait aux tirs au but.

L'affiche a tout d'une finale ! Mercredi, deux des plus grands clubs anglais de cette dernière décennie se retrouvent dès les quarts de finale de la plus prestigieuse des compétitions. La crème de la crème anglaise ! Un choc attendu au plus haut niveau, synonyme de revanche de la finale de 2008. A l'époque, le club londonien s'était incliné aux tirs au but (1-1, 6 à 5) suite à un tir au but manqué de John Terry. Trois ans plus tard, la donne n'a pas vraiment changée. Les Red Devils partent toujours favoris de la rencontre. En tête du championnat d'Angleterre, les joueurs de Sir Ferguson ont également montré une certaine assurance tout au long de la compétition. Pas vraiment intouchable, notamment face à Marseille, Man U a su faire parler son expérience lors des rendez-vous importants.

Pourtant, les joueurs de Carlo Ancelotti peuvent s'appuyer sur une statistique intéressante : Manchester ne s'est plus imposé à Stamford bridge depuis neuf ans (6 victoires et 3 nuls). De quoi espérer un résultat positif pour l'entraîneur italien. "Il n'y a pas d'esprit de revanche (par rapport à la finale 2008 remportée par Manchester à Moscou). Je préfère me motiver en pensant au futur. Il nous reste quatre matches à jouer avant peut-être d'atteindre la finale de Wembley et je pense que Chelsea peut le faire." Mais pas sûr que les joueurs présents sur le terrain en 2008 n'aient pas un peu de rancœur : Anelka, Malouda, Terry, Cech ou Lampard entre autres…

Hernandez : "C'est un petit avantage d'évoluer à domicile au retour"

Les deux équipes se sont déjà retrouvées deux fois cette saison. Manchester s'est imposé une première fois (3-1) lors du Community Shield avant que les Blues ne l'emportent en championnat (2-1) à domicile. Malgré ce bilan équilibré, Javier Hernandez, l'attaquant mexicain de Man U, estime que les siens ont toutes les cartes en mains pour s'imposer, notamment l'avantage du match retour à la maison : "Ce seront deux matches importants. Nous jouons dans le même championnat et ce sera donc difficile. De toutes façons, ça l'est toujours contre Chelsea. C'est un petit avantage d'évoluer à domicile au retour."

La tâche sera donc compliquée pour Chelsea. S'ils veulent s'imposer, les Blues devront compter sur un Didier Drogba des grands soirs et pourquoi pas le réveil de Fernando Torres. Depuis son arrivée à Londres, le Kid n'a pas encore trouvé le chemin des filets. Un sursaut d'orgueil mercredi soir serait more than welcome.