Eliaquim Mangala
Le défenseur français Eliaquim Mangala | AFP - MATTHIEU ALEXANDRE

Des joueurs appartenant à des tiers, ce sera fini à compter de mai 2015

Publié le , modifié le

Le comité exécutif de la Fifa a décidé de mettre en application au 1er mai 2015 son interdiction de la propriété de joueurs par des tiers (TPO, third-party ownership), a annoncé l'instance. Si cette propriété était interdite dans certains pays, ce genre de contrat avait fleuri en Amérique du Sud ou au Portugal. Des fonds de pension avaient ainsi pris possession d'une partie d'un joueur, à l'image du Français Mangala lorsqu'il était à Porto ou de l'Argentin Tevez.

"L'interdiction entrera en vigueur au 1er mai 2015", indique le communiqué,  précisant que "les accords déjà existants doivent être maintenus jusqu'à leur  expiration contractuelle" et que "les nouveaux accords signés entre le 1er  janvier et le 30 avril 2015" seront limités à une durée d'un an maximum. Ce "third-party ownership" aboutissait à ce qu'un joueur n'appartienne pas à son club en totalité, mais à des tiers comme des fonds de pension qui pouvaient donc avoir différents joueurs en leur possession. Du coup, des footballeurs ayant un "propriétaire" commun pouvaient s'affronter sur le terrain. De quoi attiser des suspicions d'entente, voire de pressions.

La Fifa avait pris "la décision ferme" d'interdire cette pratique le 26  septembre dernier, son président Joseph Blatter jugeant alors que "cela ne  (pouvait) pas être fait dans l'immédiat" mais qu'il y aurait "une période de  transition pour faire appliquer cette interdiction".