Edin Dzeko (Manchester City)
Edin Dzeko (Manchester City) | PAUL ELLIS / AFP

Dernier espoir pour Manchester City

Publié le , modifié le

Les Citizens doivent impérativement battre le Real Madrid ce mercredi pour espérer se qualifier pour les huitièmes de finale de la C1. Dans l'autre match du groupe D, Dortmund n'a besoin que d'un nul sur le terrain de l'Ajax pour y parvenir. L'AC Milan ne peut se permettre de perdre à Anderlecht tandis que le Zenit Saint-Pétersbourg abat sa dernière carte face à Malaga (groupe E).

Manchester City est mal en point(s), c'est le moins qu'on puisse dire ! La vie du champion d'Angleterre ne tient plus qu'à un fil dans la plus prestigieuse compétition européenne. Avec deux petits points en quatre journées (aucun succès), les Sky Blues abordent l'ultime ligne droite de la phase de groupes de la pire des façons. Ils n'ont plus leur destin en mains mais veulent se donner les moyens d'y croire en battant le Real Madrid dans leur antre de l'Etihad Stadium.

Victorieux (5-0) d'Aston Villa ce week-end en Premier League, Man' City a retrouvé les sommets domestiques. Reste à confirmer au niveau continental alors que le club n'avait déjà pas brillé la saison passée (élimination au premier tour dans un groupe pas évident avec le Bayern, Naples et Villarreal). Contre un Real largué par Barcelone en Liga, et qui souffre du problème Cristiano Ronaldo depuis quelques mois, la formation dirigée par Roberto Mancini a une occasion en or de revenir sur la devant de la scène.

Tevez, Aguero, Silva et Nasri savent qu'il en va de la réputation du club au plus haut niveau. Un nouvel échec aurait probablement des répercussions d'autant que les Citizens ne sont même pas assurés de terminer à la 3e place du groupe afin d'être reversés en Ligue Europa.
Un rang pour le moment tenu par l'Ajax Amsterdam. En cas de succès sur le Borussia Dortmund, les Lanciers pourraient revenir à hauteur des Madrilènes avant le déplacement décisif à Santiago-Bernabeu.

Milan sans filet

Dans le groupe E, si les choses sont claires pour le leader Malaga, déjà qualifié, c'est la bouteille à l'encre pour les trois autres prétendants au Top 16. Le mieux placé reste l'AC Milan qui serait tout de même bien inspiré de ne pas perdre sur la pelouse d'Anderlecht, 3e à une petite longueur. Les Belges, auteurs d'un match nul vierge à San Siro, prendraient une belle option en cas de victoire sur les Rossoneri.

Surtout que Malaga va faire tourner son effectif lors de deux dernières rencontres, face à Saint-Pétersbourg au stade Petrovskiy puis contre les Bruxellois début décembre. Les Mauve et Blanc pourraient donc réaliser l'une des plus grandes surprises de la saison en sortant le septuple lauréat de l'épreuve, déjà hors course pour le scudetto.

Depuis 2007 et le triomphe de Kaka, Inzaghi et Pirlo, le grand club milanais perd progressivement du terrain sur les ténors locaux (Juventus, Inter) et les cadors du continent (Barcelone, Real, MU). Le match décisif de mercredi au Parc Astrid en dira plus sur l'éventuel esprit de révolte des joueurs de Massimo Allegri, sur la sellette.