Déconfinement : Où en sont les autres championnats européens de foot ?

Publié le , modifié le

Auteur·e : Guillaume Poisson
Wembley
Le Stade de Wembley | AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Sauf rebondissement, la Ligue 1 et la Ligue 2 ne reprendront pas cette saison. Mais en Angleterre, en Allemagne, en Italie et en Espagne, les dés ne sont pas encore jetés.

• En Angleterre, on attend encore la décrue du Covid

Pour la Premier League, après de longues tergiversations, les choses semblaient enfin bouger en fin de semaine dernière.  D'après le quotidien anglais The Times, les dirigeants de Premier League ont discuté avec le gouvernement à propos d'une reprise le 8 juin. Pour une fin de saison le 17 juillet. Ce "restart project" prévoit notamment un maximum de 400 personnes par stade. Celles-ci devront obligatoirement être testées négatives au coronavirus d'abord. Le Royaume-Uni a un temps de retard sur les autres grands pays d'Europe de l'Ouest dans l'avancée de l'épidémie. Ce n'est que ce dimanche que les Britanniques ont connu une première baisse significative du nombre de morts (413).

La Premier League s'était arrêtée alors que Liverpool se dirigeait tout droit vers un titre de champion. Manchester City, le dauphin, accusait 25 points de retard au 13 mars, date de la suspension du championnat.  92 rencontres restent à disputer. 

• En Allemagne, le huis-clos envisagé très tôt

Dès la semaine dernière, la DFL (la Ligue allemande de football) avait annoncé qu'elle était prêt à une reprise à partir du 9 mai. Les matches se joueraient à huis clos et en appliquant les mesures d'hygiène ; notamment grâce à des tests réguliers des joueurs et staffs des équipes. Ce lundi, dans un communiqué transmis après la réunion des 16 Etats régionaux (Länder) d'Allemagne, il était estimé "justifiable" que le championnat reprenne "dans des stades vides" à partir de "mi-mai ou fin mai".

L'aval du gouvernement sera nécessaire. La chancelière Angela Merkel rencontre les ministres des Länder ce jeudi. Par rapport à ses voisins européens, l'Allemagne a pour l'instant mieux maîtrisé l'épidémie : le dernier bilan fait état de 6 215 morts, contre plus de 23 000 en France par exemple. 

Le Bayern Munich avait une courte tête d'avance au moment de l'arrêt des matches, avec respectivement 4 et 5 points d'avance sur le Borussia Dortmund et Leipzig. 

• En Italie, l'annulation se précise

Alors que, comme en France, les spéculations allaient bon train sur la manière dont le football italien allait se déconfiner, le ministre des sports italien, Vincenzo Spadafora, a jeté une ombre ce mardi sur la suite des évènements. "Je vois un sentier de plus en plus étroit pour la reprise du championnat. Si j'étais un président de club de football, je penserais surtout à m'organiser pour reprendre en sécurité le prochain championnat qui devra débuter fin août", a-t-il déclaré lors d'une interview sur la chaîne de télévision La 7.

à voir aussi Serie A : "Le sentier vers une reprise est de plus en plus étroit" Serie A : "Le sentier vers une reprise est de plus en plus étroit"

La Fédération italienne avait pourtant insisté vendredi dernier pour une reprise des matches "fin mai-début juin", insistant sur les enjeux économiques et estimant que ceux qui plaident pour une annulation de la saison "n'aiment ni le football, ni les Italiens".

Le championnat d'Italie a été interrompu le 9 mars face à la progression de l'épidémie de coronavirus, qui a désormais fait plus de 27.000 morts dans le pays. Le gouvernement n'a pas autorisé la reprise des entraînements en sports collectifs avant le 18 mai "au mieux".

La Serie A s'est arrêtée avant la 27e journée, qui devait avoir lieu le 13 mars. La Juventus occupait la 1re place du classement avec un point d'avance sur la Lazio Rome.

• L'Espagne de nouveau à l'entraînement, mais dans le flou pour la compétition

A partir du 4 mai prochain, les ligues professionnelles du pays seront autorisées à revenir à un "entraînement basique" et les sportifs professionnels pourront reprendre l'entraînement individuel, a annoncé ce mardi le gouvernement espagnol. Avec cette annonce, le gouvernement a donné son feu vert pour le retour à l'entraînement individuel des équipes du championnat espagnol, comme prévu par le protocole de reprise acté par LaLiga, l'organe qui gère le football professionnel en Espagne, et la fédération espagnole de football (RFEF), le 18 avril dernier.

La deuxième étape pourrait mener à "l'ouverture des centres de haute performance (sortes de résidences pour sportifs de haut-niveau, ndlr) avec des mesures d'hygiène et de protection renforcées" et aussi à "l'entraînement moyen des ligues professionnelles", soit par petits groupes. En revanche, pour la reprise officielle du championnat, aucune information n'a pour l'instant été donnée. Ce dimanche, le pays a recensé 288 morts du nouveau coronavirus en 24 heures, le chiffre le plus bas depuis un mois.

La Liga s'était arrêtée le 12 mars dernier alors que le FC Barcelone comptait 2 points d'avance sur le Real Madrid. 

à voir aussi Places européennes, relégation, promotion, comment en finir avec la saison de Ligue 1 ? Places européennes, relégation, promotion, comment en finir avec la saison de Ligue 1 ?