David Ginola
David Ginola | Maxppp

David Ginola opéré trois heures

Publié le , modifié le

Victime d'un malaise cardiaque jeudi après-midi à Mandelieu, David Ginola a été opéré durant trois heures au centre cardio-thoracique de Monaco. Selon une source proche de l'établissment, citée par Var-Matin, "il faut toujours rester prudent, les heures qui viennent seront essentielles, mais l'opération s'est bien déroulée et, compte tenu de son âge, il y a bon espoir." Arrivé conscient dans le centre spécialisé, il aurait été placé en coma artificiel, puis admis vers 21 heures au bloc opératoire, pour en ressortir vers 2 heures du matin.

Selon la même source, le Varois aurait notamment subi un pontage coronarien pendant trois heures, "une durée normale pour ce type d'intervention". Son cas étant jugé extrêmement sérieux, le pronostic vital serait "réservé", mais compte tenu de son âge et de son passé de sportif de haut niveau, "il y a bon espoir".

Présent lors de ce match de football lors duquel David Ginola s'est écroulé, le journaliste Jean-Philippe Lustyk avait affirmé que les informations rassurantes, probablement postées par son agent sur les réseaux sociaux, étaient erronées. "David Ginola est dans le coma (artificiel). Il a eu un arrêt cardiaque. S’il a été sauvé, je parle au conditionnel car la situation est dramatique, son état est stationnaire comme je le dis depuis 18h30. Il n’y a eu aucune nouvelle contrairement à ce qui a été annoncé sur les réseaux sociaux par son agent notamment", avait alors indiqué le journaliste à L'Equipe 21.

Jean-Philippe Lustyk a raconté que l'ex-handballeur Olivier Girault et l'ex-footballeur Frédéric Mendy (ancien défenseur de Bastia et Montpellier) l’ont empêché d’avaler sa langue, avant de le placer en position latérale de sécurité, puis de lui faire un massage cardiaque, qui a permis de faire repartir son pouls. Les pompiers sont arrivés quelques minutes plus tard et ont utilisé un défibrilateur. David Ginola a alors été héliporté en direction de l’hôpital de Monaco où il aurait donc été placé en coma artificiel.

L'ancien attaquant, doué techniquement, a notamment fait le bonheur dans les années 90 d'équipes comme le PSG, Newcastle ou encore de Tottenham. Son parcours en équipe de France (17 sélections, 3 buts entre 1990 et 1995) reste en revanche marqué par le match maudit France-Bulgarie en 1993 qui scelle l'élimination des Bleus pour le Mondial-1994. Depuis la fin de sa carrière de footballeur, il s'est reconverti dans la présentation d'émissions télévisées de football, d'abord en Angleterre puis à Canal+. Cet été, il doit être consultant pour la chaîne M6 lors de l'Euro (10 juin-10 juillet).

Romain Bonte