Trophée des championnes : l'Olympique Lyonnais s'impose aux tirs au but face au PSG

Publié le , modifié le

Auteur·e : Maxime Gil
Amel Majri
Amel Majri a ouvert le score pour l'Olympique Lyonnais. | FRED TANNEAU / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

L'Olympique Lyonnais s'est adjugé le premier Trophée des championnes de l'histoire face au Paris Saint-Germain, samedi 21 septembre 2019. Les Lyonnaises se sont imposées au bout de la séance de tirs au but (4-3), alors que les deux équipes n'étaient pas parvenues à se départager à l'issue du temps réglementaire. Et ce, malgré des buts d'Amel Majri et de Nadia Nadim (1-1). Sarah Bouhaddi a réalisé la parade décisive sur la dernière tentative d'Onema Geyro. Premier titre de la saison pour l'OL.

Les garçons le disputent (à nouveau) depuis 1995. Les filles, elles, ne le jouaient pas jusqu’ici. C’est désormais acté : un Trophée des championnes est bel et bien inscrit dans le calendrier du football féminin. Et le premier vainqueur est déjà gravé sur la coupe : l’Olympique lyonnais.

La boulette d'Amandine Henry

Opposées au Paris Saint-Germain, les championnes de France ont été sacrées face aux vice-championnes au bout d’une séance de penalty qui a vu les tentatives de deux attaquantes parisiennes détournées par Sarah Bouhaddi. L’échec d’Eugénie Le Sommer n’a, lui, pas eu de conséquence. Les filles de Jean-Luc Vasseur remplissent un peu plus leur armoire à trophées, un an après avoir réalisé le triplé championnat-coupe-ligue des champions.

Pourtant, ce sont celles d’Olivier Echouafni qui sont apparues plus à même d’inquiéter les Rhôdaniennes. Si Amel Majri a ouvert le score pour Lyon d’une superbe frappe enroulée du gauche qui a terminé dans la lucarne (31e), Nadia Nadim a égalisé avant la pause sur une boulette défensive, récompensant les efforts parisiens depuis le coup d'envoi. La remise d’Amandine Henry vers Sarah Bouhaddi n’est pas assez appuyée, l’attaquante surgit, dribble la gardienne et pousse le ballon au fond des filets (43e).

28 titres en 12 ans

Les Lyonnaises auraient pu s’éviter les tirs au but si Christiane Endler n’avait pas détourné les tentatives d’Anna Hegerberg (45+1e), Majri (49e), Le Sommer (62e) ou Dzenifer Marozsan (63e). Mais à Guingamp, l’OL ne pouvait repartir sans un trophée qui a échappé aux garçons lors de leurs deux dernières finales, face au PSG (2015, 2016). C'est le 28e titre de l'histoire des filles (championnat, coupe et ligue des champions confondus) depuis 2007.

Maxime Gil gil_maxime_34