D1 Féminine : Le PSG inflige sa première défaite depuis 2016 à l'Olympique Lyonnais et prend la tête du championnat

Publié le , modifié le

Auteur·e : Hortense Leblanc
PSG - OL Katoto
La Parisienne Marie-Antoinette Katoto a inscrit le seul but du match | STEPHANE ALLAMAN / DPPI VIA AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Pour le premier match de D1 féminine de l’histoire au Parc des Princes, le Paris Saint-Germain féminin s’est imposé contre l’Olympique Lyonnais 1-0. Les Lyonnaises n’avaient plus perdu un match de championnat depuis 2016, contre Paris déjà. Le club de la capitale en profite pour prendre la tête du championnat, avec un point d’avance sur ses adversaires du soir.

Après 79 rencontres sans défaite en championnat, les Lyonnaises s’inclinent contre le Paris Saint-Germain féminin. Dans un Parc des Princes à huis clos, mais avec des chants de supporters diffusés par la sono, les Parisiennes ont maîtrisé leur sujet. Dès la 11e minutes, Marie-Antoinette Katoto a ouvert le score, lancée en profondeur par Diani. L’attaquante parisienne a éliminé Sarah Bouhaddi, et Buchanan, trébuchant, n’est pas parvenue à intercepter le ballon avant qu’il ne franchisse la ligne. Le PSG a continué à pousser avec un pressing haut, provoquant de nombreuses pertes de balle lyonnaises au milieu de terrain.

Le scénario de la rencontre ne s’est pas arrangé pour l’OL,  avec la sortie prématurée d’Eugénie Le Sommer à la 29e minute, touchée derrière la cuisse. Une blessure musculaire qui pourrait compromettre la participation de la meilleure buteuse des Bleues au prochain rassemblement de l’Equipe de France. La première période aurait pu s’achever sur un score plus lourd si le retourné acrobatique tenté par Katoto à la 42e minute avait été cadré.

Après la pause, les Lyonnaises ont remis davantage le pied sur le ballon, mais elles ne sont pas parvenues à se procurer d’occasion franche. Elles auront pourtant tout tenté, plaçant Wendie Renard et sa grande taille en attaque pour les dernières minutes. Les Parisiennes, qui n’ont encaissé qu’un but depuis le début du championnat, ont tenu leur rang de meilleure défense de D1 Arkema. Elles ont tout de même perdu Marie-Antoinette Katoto, contrainte de céder sa place, touchée à la cheville.

Lyon désormais en position de chasseur au classement

Les scènes de joie sur le banc parisien à l’issue de la rencontre résument bien le coup de théâtre que représente la victoire du PSG. Le club de la capitale parvient enfin à l’emporter contre Lyon, qui restait sur une série de 23 victoires consécutives toutes compétitions confondues. Les Lyonnaises avaient l’occasion de prendre cinq points d’avance au classement, un écart quasiment irrattrapable. C’est finalement le PSG qui récupère la première place, avec un point d’avance. "Je suis très fière de mes coéquipières, on avait de l’envie, on a bien travaillé à l’entraînement et notre pressing a bien fonctionné", s’est réjouie Kadidiatou Diani. Au contraire, Wendie Renard était très en colère: "C’est le néant, on n’a rien fait, on n’a pas gagné un duel. Paris mérite sa victoire, elles ont été costauds". Désormais en deuxième position au classement, la capitaine lyonnaise n’abdique pas: "La saison est encore longue et on va travailler pour retrouver la tête du championnat".

Adversaires du jour, plusieurs Parisiennes et Lyonnaises vont maintenant se retrouver en Equipe de France pour la trêve internationale. Elles devront faire abstraction des tensions entre la sélectionneuse Corinne Diacre et certaines joueuses de l’OL, ainsi que de ce match, pour se qualifier à l’Euro.

Hortense Leblanc hortense_lblnc