Cristiano Ronaldo - Ballon d'or 2013
Cristiano Ronaldo, ému à la réception de son Ballon d'Or | AFP - OLIVIER MORIN

Cristiano Ronaldo Ballon d'Or 2013

Publié le , modifié le

Vainqueur du Ballon d'Or en 2008, Cristiano Ronaldo a remporté le prestigieux trophée pour la deuxième fois de sa carrière (27, 99% des suffrages). Auteur de 69 buts en 59 matches la saison dernière, le Portugais rejoint le clan fermé des neuf joueurs ayant décroché cette distinction à deux reprises dans leur carrière. Lauréat des quatre derniers trophées, Lionel Messi prend la 2e place du scrutin (24,72%) devant Franck Ribéry (23,36%).

"Je n'ai pas pour décrire ce que je ressens. J'ai consenti beaucoup de sacrifices." En larmes sur l'estrade du Palais des Sports de Zurich, Cristiano Ronaldo a prononcé ces premiers mots en tant que Ballon d'Or 2013. Devancé par Lionel Messi dans la course à la distinction individuelle suprême du football en 2009, 2011 et 2012, le Portugais a placé son nom au palmarès pour la deuxième fois de sa carrière. Alors joueur de Manchester United, CR7 avait déjà touché le graal en 2008, au terme d'une saison à 46 buts couronnée d'un titre de champion d'Angleterre et d'une Ligue des champions. Depuis, Messi, avait repris le flambeau en décrochant quatre Ballon d'Or consécutifs. Souvent blessé la saison dernière et encore au début de l'exercice 2013/2014, le natif de Rosario conserve tout de même la place de dauphin derrière son rival madrilène.

Ribéry seulement troisième

Malgré ses cinq titres acquis avec le Bayern Muncih (Bundesliga, Coupe d'Allemagne, Ligue des champions, Supercoupe d'Europe, Supercoupe d'Allemagne), Franck Ribéry n'a pas fait le poids face aux deux mastodontes de Liga. Auteur de 23 buts en 55 matches, l'ancien Marseillais reste loin des standards de ses deux adversaires du soir. Si "Kaiser Franck" a fait mine d'espérer jusqu'au bout, de nombreux signes laissaient imaginer la victoire du capitaine de la sélection portugaise. Sa famille avait fait le déplacement jusqu'en Suisse et la chaîne télévisée du Real Madrid avait bousculé ses programmes pour diffuser la cérémonie en direct. 

Ce succès confirme le changement de critères pour l'attribution du Ballon d'Or. Quand l'ancienne version récompensait un joueur flamboyant au sein d'un collectif ayant gagné de nombreux trophées, la nouvelle mouture fait la part belle aux performances individuelles, à l'image du sacre de Leo Messi la saison passée. Comme la Pulga l'an dernier, le natif de Funchal n'a pas conquis le moindre titre avec le Real Madrid en 2012/2013. Mais ses sorties de haute volée depuis la fin du mois de septembre ont fait pencher la balance, notamment lors des barrages pour le Mondial 2014 contre la Suède. La star merengue avait inscrit tous les buts de la Selecçao pour l'envoyer au Brésil.

Dixième joueur de l'histoire titré à deux reprises

Ce deuxième Ballon d'Or fait entrer Cristiano Ronaldo dans le cercle très restreint des double vainqueurs de cette récompense. Il rejoint son homonyme brésilien, Rummenigge, Keegan, Beckenbauer et Di Stéfano ainsi que Van Basten, Platini et Cruyff, triple lauréats, et Leo Messi, quatre fois couronné. Au même niveau que l'argentino-espagnol Alfredo Di Stéfano, il lui succède au palmarès en tant que joueur du Real Madrid. Quelques jours après la mort de son illustre compatriote Eusebio, l'enfant de Madère devient par la même occasion le premier portugais à recevoir cette récompense à deux reprises. Seule ombre au tableau, dans ce suffrage serré, l'extension des votes a peut-être jouée en faveur du Madrilène

Chez les femmes, l'Allemande Nadine Angerer est l'égale de l'égérie de la Maison Blanche. Meilleure joueuse de l'Euro 2013 remporté par la Mannschaft, sa 4e victoire en championnat d'Europe, la gardienne de but est également double championne du monde, double championne d'Allemagne et triple médaillée de bronze olympique. Partie exercer ses talents en Australie, l'ancienne joueuse de Francfort, 35 ans au compteur, confirme la suprématie du football féminin allemand. 

Vidéo: La remise du Ballon d'OrVoir la video

Jerome Carrere