Coupes d'Europe : L'Allemagne élève modèle, la France passable, le Portugal bon dernier...

Publié le , modifié le

Auteur·e : Antoine Limoge
L'Allemagne cartonne
Les Allemands de Wolfsburg ont écrasé Malmö (3-0) et accèdent tranquillement en 8es de finale de la Ligue Europa | JONATHAN NACKSTRAND / AFP

Retrouvez l’offre
france tv sport sur

Les 16es de finale d'Europa League terminés, les matches aller de Ligue des champions disputés, c'est le moment de faire un premier constat sur les principaux championnats européens. Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'Allemagne a cartonné lors de ces deux semaines européennes. 100% de victoires pour les clubs allemands et c'est une petite surprise, au regard de leurs adversaires. Si les Allemands réalisent un sans faute, c'est loin d'être le cas pour les Portugais...

• L'Allemagne : vers un sans faute

Les clubs allemands ont montré leur puissance sur la scène européenne. En Ligue des champions et en attendant les matches retour, le Bayern Munich a tout simplement roulé sur les Blues de Chelsea. Grâce à un 3-0 au match aller à Londres , les coéquipiers de Robert Lewandowski sont plus que confiants sur une qualification en quarts de finale. Pour Leipzig et Dortmund, tout n'est pas encore fait mais les deux formations ont impressionné que ce soit contre Tottenham (1-0) ou le PSG (2-1), deux grosses écuries en Europe. Et c'est le même constat dans la petite sœur de la C1 puisque Wolsburg et le Bayer Leverkusen sont qualifiés en 8es de finale de la Ligue Europa. En attendant Francfort vendredi ( 4-1 au match aller pour les Allemands)... La Deutsche Qualität ?

 

• L'Italie et la France : passables

On s'attendait à une victoire du PSG mais c'est finalement Lyon qui permet à la France de s'illustrer lors de cette phase aller de Ligue des champions. Les Gones ont surpris la Veille Dame (1-0) et peuvent rêver d'un exploit. Les Parisiens ont certes perdu en Allemagne mais tout reste jouable au retour. Mais à ce stade de la compétition, la France n'avait plus que deux représentants. De leur côté, les Italiens ont connu une belle réussite même si étrangement, c'est leur meilleur représentant, à savoir la Juventus, qui a perdu. L'Inter Milan et l'AS Roma se sont quant à eux qualifiés sans trop de problèmes pour le prochain tour de la Ligue Europa. Naples a tenu tête au Barça (1-1), mais la qualification sera plus que compliquée au Camp Nou.

• L'Espagne et l'Angleterre : peuvent mieux faire

Pour les Espagnols, la casse a été limitée avec une victoire de l'Atlético (face à Liverpool 1-0), un nul du Barca (1-1) et une défaite du Real (2-1 contre City) en C1. Pour les deux mastodontes barcelonais et madrilènes, la qualification reste envisageable, notamment pour les coéquipiers de Lionel Messi. Mais on s'attendait à mieux pour ces deux géants du football européen. Séville s'est fait peur mais continue son parcours européen au contraire de l'Espanyol. Les Anglais ont connu des fortunes diverses. Manchester City a donc pris une option grâce à sa victoire sur le Real Madrid mais ses compères en LDC n'ont pas vraiment été au rendez-vous. Les Reds de Liverpool, champions d'Europe en titre, ont été surpris par l'Atlético(1-0) et Chelsea s'est fait balayer par le Bayern (3-0), pas le mieux pour un championnat réputé comme le meilleur du monde. Wolverhampton est passé en 8es sans soucis, Arsenal a tout gâché face à l'Olympiakos (2-1 a.p) et est déjà éliminé de toutes compétitions européennes au mois de février.

• Le Portugal : zéro pointé

Le pays des Œillets a fortement déçu en Europa League. Aucun club n'étant qualifié en Ligue des champions, il fallait donc se concentrer sur la C3, compétition qui réussit normalement bien aux écuries portugaises. Ces 16es de finale de la Ligue Europa ont été fatals aux Lusitaniens puisque les quatre clubs engagés ont tous été éliminés. Braga a été battu à deux reprises par les Rangers de Steven Gerrard (1-3 et 1-0), idem pour Porto face aux Allemands du Bayer Leverkusen (1-2, 1-3). Mais que dire de Benfica et du Sporting ? Les deux clubs lisboètes étaient virtuellement qualifiés à la mi-temps mais l'un a été rattrapé par le Shaktar Donetsk (3-3) et les Verts et Blancs par les Turcs de Basaksehir avec un but à la 92e minute (4-1 ap). Aucun club portugais en 8es de finale de Coupe d'Europe, c'est du jamais vu depuis 2001-2002 !

Antoine Limoge