Gianni Infantino, le président de la FIFA
Gianni Infantino, le président de la FIFA | Cyril NDEGEYA / AFP

Coupe du monde des clubs élargie : premiers pas pour la FIFA

Publié le , modifié le

Le groupe de travail de la Fifa consacré aux projets controversés de Coupe du monde des clubs élargie et de Ligue mondiale des Nations, a tenu sa première réunion jeudi avec la participation des confédérations.

Une Coupe du monde des clubs ? Une Ligue mondiale des Nations ? Jeudi, les discussions autours de ces nouveaux projets a réellement débuté avec un groupe de travail dédié où figuraient les secrétaires généraux de chaque confédération. La création de ce groupe avait été décidée fin octobre lors d'une réunion du Conseil de la Fifa à Kigali, pour répondre à l'opposition d'un certain nombre d'acteurs, dont l'UEFA.

Le bras de fer Infantino/UEFA

L'UEFA, principale opposante aux projets du président de la Fifa, Gianni Infantino, était représentée par Giorgio Marchetti, son directeur des compétitions. Placé sous la supervision du bureau du Conseil de la Fifa, ce groupe de travail est chargé d'étudier "les éléments techniques et sportifs liés à la mise en place" de la Coupe du monde des clubs (dates, nombre d'équipes, quotas de qualification) et la Ligue mondiale des nations (calendrier, format, impact sur les tournois de qualification).

A l'issue des réunions, "deux propositions séparées" seront préparées, et si nécessaire "plus d'une proposition par compétition", a ajouté cette source. L'objectif est de présenter lors de la prochaine réunion du Conseil (15 mars à Miami) "un plan global des éléments sportifs à prendre en compte afin de prendre une décision", a précisé cette source. La prochaine réunion du groupe de travail est prévue "en décembre à Paris".

Un investisseur prêt à mettre 25 milliards de dollars ?

Candidat à sa réélection à la tête de la Fifa en juin 2019 à Paris, M. Infantino espérait faire adopter ses propositions fin octobre à Kigali. Mais il a été contraint de reculer face à l'opposition suscitée par ses propositions, notamment du côté de l'UEFA, qui dénonçait un processus précipité et peu transparent.

Un groupe d'investisseurs, dont la Fifa ne donne pas l'identité, aurait proposé d'investir 25 mds USD dans les deux compétitions, ce qui garantirait d'importants retours à la fois pour les clubs participant à la Coupe du monde des clubs élargie et aux sélections prenant part à la Ligue mondiale de Nations.

Selon les projets de M. Infantino, la Coupe du monde des clubs, qui se dispute actuellement chaque année avec 7 participants, réunirait 24 clubs à partir de 2021 et serait organisée tous les 4 ans. La Ligue mondiale des Nations, avec une finale à 8 nations, nécessiterait de libérer des dates dans le calendrier international, ce qui suscite certaines critiques. 

AFP