Corinne Diacre, sélectionneuse des Bleues
Corinne Diacre, sélectionneuse des Bleues | AFP

Mondial féminin : "On va pouvoir passer à autre chose", explique Diacre

Publié le

Corinne Diacre, la sélectionneure des Bleues, s'est montrée plutôt satisfaite de la victoire de son équipe lundi soir contre le Nigéria (1-0). Selon elle, les Bleues "vont pouvoir passer à autre chose".

Avec une équipe légèrement remaniée, la France a battu le Nigeria ce lundi (1-0) pour son dernier match des phases de groupes et termine ainsi première de sa poule."On avait un objectif de remporter trois matches, c'est chose faite dans la difficulté. C'est aussi comme ça qu'on se construit. Ce n'est pas le moment de chercher ce qui ne va pas. Trois matches, trois victoires, on va pouvoir passer à autre chose.", explique la sélectionneure de l'équipe de France au micro de TF1. "Je ne sais pas si aujourd'hui ça nous a aidé, mais de voir tout ce public-là c'est bien et j'espère que ça va continuer.", a-t-elle ajouté.

Corinne Diacre a également souligné le bon bilan des Bleues dans cette phase de groupes. "Le bilan est forcément positif avec trois victoires. Lors du premier match, on a eu la maîtrise, moins sur les deux suivants, mais les adversaires étaient différentes. On va entamer une deuxième étape de cette Coupe du monde. On va attendre demain de connaître notre adversaire. Pour le moment, on va bien récupérer. L'avantage c'est qu'on va avoir un jour de récupération en plus.", conclut la sélectionneure. 

à voir aussi Mondial féminin : La France bat le Nigeria et termine première de sa poule Mondial féminin : La France bat le Nigeria et termine première de sa poule

"Heureusement qu'il y a la nouvelle règle" 

Buteuse du seul but des Bleues sur un penalty qu'elle a dû retirer, Wendie Renard avait plutôt le sourire après la rencontre. "Heureusement qu'il y a la nouvelle règle ! Ça me permet d'aller retirer ce penalty.", sourit la défenseure de l'équipe de France au micro de Canal+. "Mon premier tir a fait poteau sortant au lieu de poteau rentrant, des fois ce sont des signes. J'ai pris mes responsabilités et j'ai décidé de le retirer. Il est rentré donc tant mieux pour l'équipe et tant mieux pour moi. Après le premier penalty tout le monde a commencé à me demander si j'allais le retirer. Je ne savais pas si on avait le droit de changer de tireuse.", poursuit-elle. 

"Dans le sport de haut niveau, si tu n'es pas armée mentalement ça ne sert à rien de faire du sport. Il y a des épreuves à chaque instant, on les a surmontées ensemble parce que ce penalty ne vient pas de moi il est collectif. Même si je l'ai fait en deux temps, j'ai fini le boulot quand même. Il y a des règles et les règles ont été respectées ce soir.", explique la numéro 3 des Bleues. 

Coupe du Monde de Football Féminin