Marta
La Brésilienne Marta est devenue la meilleure buteuse de l'histoire de la Coupe du monde. | Philippe HUGUEN / AFP

Mondial féminin : Marta sauve le Brésil et entre dans l'histoire

Publié le , modifié le

En plus d'offrir les huitièmes de finales à sa sélection, l'attaquante et capitaine brésilienne Marta est devenue, grâce à un but face à l'Italie (1-0), l'unique détentrice du record de buts marqués en Coupe du monde, hommes et femmes confondus, avec 17 réalisations en cinq éditions. Le Brésil, qui se qualifie en tant que meilleur troisième, accompagnera l'Italie et l'Australie en phase à élimination directe.

Il y a des buts pour gagner une rencontre, d'autres pour marquer l'histoire. Marta a compilé les deux. En inscrivant la seule réalisation d'un match aussi plaisant qu'ouvert entre sa sélection brésilienne et celle de l'Italie (1-0), la capitaine de la Seleçao s'est emparée du record absolu de buts en Coupe du monde. La sextuple meilleure joueuse du monde, âgée de 33 ans, a inscrit sur penalty (74e) contre l'Italie, dans le dernier match de poule du Brésil à Valenciennes, un 17e but dans la compétition reine, dépassant d'une unité l'Allemand Miroslav Klose (16 buts en quatre Mondiaux).

Coup double pour Marta. Dos au mur, le Brésil était dans l'obligation de remporter cette rencontre face à une sélection italienne qui jouait libérée, avec deux victoires lors de ses deux premiers matches du Mondial et une qualification en huitièmes de finale déjà en poche. Objectif réussi pour les Brésiliennes, qui terminent certes à la troisième place du groupe C, mais qui seront repêchées en tant que meilleures troisièmes. 

Un Brésil poussif

Arrivée en France avec une blessure musculaire à une cuisse, Marta n'avait pas joué lors du premier match face à la Jamaïque (3-0), puis avait disputé uniquement la première période face à l'Australie (2-3). Elle avait pourtant eu le temps de marquer, également sur penalty, pour égaler le record de Klose. En manque de rythme, la capitaine brésilienne ne s'est signalée en première période que par un corner rentrant détourné sur sa barre transversale par la gardienne italienne Laura Giuliani (18e). 

Après la pause, le même scénario s'est reproduit : hormis une louche dans la surface pour Debinha, dont la reprise de volée a été captée par Giuliani (70e), la capitaine brésilienne a traversé la rencontre comme un fantôme. Il a alors fallu une énième action de Debinha, meilleure joueuse du match, pour lui offrir sur un plateau la possibilité de s'emparer du record sur penalty. Marta n'a pas tremblé et a transformé en force la sentence, prenant la gardienne transalpine à contre pied (1-0, 74e). Ovationnée par le public nordiste, elle a ensuite été remplacée par Luana dix minutes plus tard.

Considérée comme la meilleure joueuse de football de tous les temps par la plupart des observateurs, Marta conserve encore une chance de se hisser pour la première fois sur le toit du monde avec la Seleçao. La Brésilienne, élue six fois meilleure joueuse du monde (2006, 2007, 2008, 2009, 2010 et 2018), pourrait en effet se dresser sur le chemin de la France en 8e de finale. Et pourquoi pas améliorer son record...
 

Sam Kerr voit quadruple

De leur côté, les Australiennes n'ont fait qu'une bouchée de la modeste Jamaïque (4-1) grâce à un quadruplé de leur capitaine Sam Kerr (11e, 42e, 69e, 83e), offrant une  deuxième victoire à son équipe, qui compte six points comme le Brésil mais a marqué deux buts de plus et passe donc deuxième, derrière l'Italie. Les Jamaïcaines, qui découvraient le Mondial, rentrent avec zéro point mais ont sauvé l'honneur en marquant le premier but de leur histoire en Coupe du monde, avec la réduction du score d'Havana Solaun (49e).

Plus grand nombre de buts en Coupe du monde

1. Marta (Brésil) : 17 buts (2003, 2007, 2011, 2015 et 2019)
2. Miroslav Klose (Allemagne) : 16 buts (2002, 2006, 2010 et 2014)
3. Ronaldo (Brésil) : 15 buts (1994, 1998, 2002 et 2006)

Coupe du Monde de Football Féminin