L'équipe de football norvégienne

Mondial féminin : Les hauts et les bas de l'équipe norvégienne

Publié le , modifié le

Les matchs en phase de groupe continuent ! Ce mercredi soir, à 21h, les Bleues affrontent la sélection norvégienne au stade Allianz Riviera à Nice. À J-1 du choc France-Norvège, coup d’œil sur le parcours de cette équipe méconnue, entre âge d’or perdu, passage à vide et nouvelles arrivantes

La génération de la gagne

Il y a quelques années de ça, les Norvégiennes ne se contentaient pas de la 12e place au classement mondial qu’elles occupent aujourd’hui. Les footballeuses des années 90, chaperonnées par l’entraineur Egil Olsen aka « Drillo » se hissent au rang de numéro 2 mondial, record absolu qui n’a pas été réitéré depuis. Finalistes de la coupe du monde 1991, elles s’offrent la victoire (2-0) face à l’Allemagne en 1995, remportant ainsi leur premier (et unique) titre mondial. Et les filles ne s’arrêtent pas là ; deux fois sacrées en championnat d’Europe en 1993 et 1987, elles vont rafler la médaille d’or aux JO de 2000 au nez et à la barbe des Etats-Unis (3-2 en finale).

La récession du nouveau millénaire

À partir des années 2000, les Norvégiennes dégringolent progressivement dans les classements. Les footballeuses atteignent les quarts de finale en coupe du monde 2003, puis les demi-finales en 2007, où elles obtiennent finalement la 4e place. Elles enchaînent les finales malheureuses en Algarve Cup (2000,2002 et 2004), ainsi qu’à l’Euro en 2005 et 2013. L’équipe s’effondre en 2015, où elle ne dépasse pas les phases de groupe au championnat d’Europe. La sélection 2017 (avec Ada Hegerberg), très attendue pourtant, ne fait pas mieux ; 3 défaites, aucun but marqué, face aux Pays-Bas, au Danemark et à la Belgique. Leur aventure (décevante) s’arrête en phase de groupe.

Une remontée timide

L’équipe se remet difficilement de son échec cuisant à l’Euro 2017, ainsi que du retrait d’Ada Hegerberg de la sélection nationale (officiellement le 29 août 2017), auteure de 38 buts en 66 sélections aux couleurs de son pays. Après des résultats satisfaisants mais pas époustouflants, les joueuses remportent l’édition de l’Algarve Cup 2019. Une remontée qui se confirme puisqu’après s’être qualifiées pour la coupe du monde en étant premières de groupe pendant les éliminatoires, les norvégiennes ont battu le Nigeria avec un score de 3-0, samedi dernier. Martin Sjögren, sélectionneur de l‘équipe nationale, semble confiant pour le match de ce mercredi, car il peut compter sur ses deux attaquantes stars : Guro Reiten et Caroline Graham Hansen (premier but contre le Nigeria inscrit à la 17e minute par Reiten) ainsi que sur sa nouvelle génération qui portera (peut-être) haut les couleurs de la Norvège au stade de Nice, mercredi soir.

Mahault Bielecki

Coupe du Monde de Football Féminin