Les Américaines exultent après leur premier but
Les Américaines exultent après leur premier but | AFP

Mondial féminin : les États-Unis mettent fin au rêve bleu

Publié le , modifié le

L'équipe de France féminine a été éliminée dès les quarts de finale de sa Coupe du monde face aux États-Unis (2-1). Impuissantes durant une grande partie du match, les joueuses de Corinne Diacre ont accéléré en fin de match mais sans succès pour pouvoir renverser les tenantes du titre.

La marche était tout simplement trop haute. Peu importe que le Parc des Princes soit plein. Peu importe les attentes générées par cette équipe de France au bout de trois semaines de compétition. Toute la confiance engrangée après une série de quatre victoires dans ce Mondial s'est écrasée sur un mur. Celui des Américaines.

Efficacité vs manque de créativité

Les coéquipières d'Alex Morgan ne sont pas au sommet du football mondial pour rien. Après avoir marché sur les phases de poules et connu plus de difficultés en huitièmes de finale, les Américaines ont montré un nouveau visage face aux Bleues. Sans livrer leur meilleur match, les tenantes du titre ont su se montrer d'une efficacité diabolique dans les moments importants.

Comme un symbole, c'est Megan Rapinoe qui s'est chargée de jouer à la tueuse au sang froid. D'abord sur coup franc au bout de cinq minutes de jeu. Pour obliger les tricolores à courir après le score. Avant d'assommer une deuxième fois les Bleues sur une action collective de grande classe alors que l'équipe de France poussait. Après ses critiques ouvertement  anti-Trump et son annonce de ne pas aller à la Maison Blanche en cas de victoire finale, l'ailière américaine a su allier le geste à la parole en marquant les quatre derniers buts de son équipe. 

Le plafond bleu

Le match aurait cependant pu tourner. Alors que les Bleues étaient rentrées avec beaucoup plus d'intensité en deuxième mi-temps, elles ont fini par marquer. Une fois encore, c'est Wendie Renard qui s'est élevée plus haut que tout le monde sur coup franc pour planter son 4e but lors d'un Mondial (81e), mieux que tout autre Française auparavant. 

Mais à l'image de l'ensemble de leur match, les Bleues ont manqué de créativité en attaque. Six des neuf réalisations tricolores depuis le début de la compétition ont été marquées sur coup de pied arrêté. Les joueuses de Corinne Diacre ont poussé et même inquiété les Américaines, mais la différence était trop grande entre les deux équipes. Les Bleues s'arrêtent en quarts de finale pour la deuxième édition d'affilée. Le rêve bleu s'est brusquement arrêté. 

Coupe du Monde de Football Féminin