Angleterre Cameroun
Les Camerounaises face à l'Angleterre | AFP

Mondial féminin : l'Angleterre élimine le Cameroun après un match surréaliste

Publié le , modifié le

L'Angleterre s'est qualifiée pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2019 en dominant le Cameroun (3-0). Un match marqué par plusieurs moments de flottement liés à l'arbitrage vidéo. Les Anglaises retrouveront la Norvège, tombeuse de l'Australie samedi.

Drôle d'après-midi à Valenciennes. Les Anglaises se sont qualifiées pour les quarts de finale après avoir dominé le Cameroun (3-0). Les deux équipes n'ont pas offert à la Coupe du monde 2019 son plus beau match, mais sans aucun doute son plus étrange. Les Lionesses retrouveront la Norvège, victorieuse de l'Australie aux tirs au but samedi soir. 

Le match : l'Angleterre n'a pas forcé 

La sévérité du score ne reflète pas le contenu d'une rencontre à deux visages. Face à des Camerounaises inoffensives en première période, les Anglaises ont fait le minimum et leur principal adversaire a longtemps été la chaleur. Elles ont ouvert le score grâce à Steph Houghton (14e), avant de doubler la mise dans le temps additionnel. Ellen White, étrangement seule dans la surface face à Annette Ngo Ndom, a d'abord vu son but refusé, avant l'intervention de l'arbitrage-vidéo (90e+4).

Le retour des vestiaires a été difficile pour les Anglaises, bousculées pour la première fois par leur adversaire. Ajara Nchout pensait avoir profité d'une erreur de Karen Bardsley pour réduire l'écart (48e). Mais encore une fois la vidéo se révélait cruelle pour les Camerounaises. Dix minutes plus tard, Alex Greenwood a profité d'un corner pour sceller le sort du match d'une reprise plat du pied (58e). 

L'action : une ouverture du score originale 

Pour lancer cet étrange match, il fallait une ouverture du score mémorable. Alors que les Camerounaises tenaient bon face aux assauts anglais trop imprécis, elles ont craqué sur une action anodine. Ngo Ndom a pris à la main une passe en retrait d'une partenaire, venue couper un centre anglais. La gardienne a été sanctionnée d'un coup franc indirect aux 5m50. Hughton a profité du léger décalage de Duggan pour frapper en force dans le petit filet opposé, malgré la présence de toute l'équipe camerounaise sur la ligne de but. 

à voir aussi Mondial féminin : revivez la victoire de l'Angleterre face au Cameroun (3-0) Mondial féminin : revivez la victoire de l'Angleterre face au Cameroun (3-0)

Le quiproquo : les Camerounaises remontées contre le VAR

L'ouverture du score anglaise était loin d'être le moment le plus confus de ce match. Le deuxième but a nécessité l'intervention de l'arbitrage-vidéo (VAR), après un hors-jeu signalé à tort. Sauf que les Camerounaises, vraisemblablement trompées par un ralenti diffusé sur les écrans géants du stade, ont d'abord refusé de reprendre le jeu. Rassemblées près du rond central pendant plusieurs minutes, elles ont finalement repris sous l'instance de l'arbitre et de leur capitaine, Gabrielle Aboudi Onguene. Le temps que la pause soit sifflée.

Elles ont reçu un nouveau coup sur la tête dès les premières minutes du second acte. Sur un dégagement raté de Bardsley, les Camerounaises ont intercepté aux trente mètres pour lancer Aboudi Onguene sur l'aile gauche. Trouvée en retrait dans la surface, Nchout a réduit l'écart d'une frappe parfaite sous la barre... pour quelques secondes. L'arbitrage-vidéo est intervenu pour sanctionner un bout de chaussure hors-jeu de la passeuse Aboudi Onguene. A bout de nerfs, les Camerounaises ont eu besoin de plusieurs minutes pour reprendre le match, notamment pour consoler la buteuse Nchout, en larmes

à voir aussi Mondial féminin : "J'ai honte du comportement de nos adversaires", Neville s'emporte après le succès anglais Mondial féminin : "J'ai honte du comportement de nos adversaires", Neville s'emporte après le succès anglais

Coupe du Monde de Football Féminin