Wendie Renard a inscrit son 3e but dans la compétition
Wendie Renard a inscrit son 3e but dans la compétition | AFP

Mondial féminin : La France bat le Nigeria et termine première de sa poule

Publié le , modifié le

Avec une équipe légèrement remaniée, la France a battu le Nigeria ce lundi (1-0) pour son dernier match des phases de groupes et termine ainsi première de sa poule. Un potentiel quart de finale explosif face aux États-Unis se profile désormais sur le chemin des Bleues.

• Le match : Une victoire brouillonne

De match, il n’y en aura finalement pas eu. Face à une faible équipe du Nigeria qui s’est contentée de défendre tout au long du match et de placer quelques contres éclairs, les Bleues ont vécu une soirée relativement tranquille en défense. Ultra-dominatrices mais étonnamment brouillonnes dans la finition, les Bleues ont arrosé les quatre coins du Roazhon Park longtemps sans succès. Sans Eugénie Le Sommer ni Kadidiatou Diani, laissées sur le banc au coup d’envoi avant de rentrer en deuxième période, le trio Gauvin-Asseyi-Cascarino a parfois manqué d’automatismes.

Ni Gaëtane Thiney (53e, 58e, 66e), ni les montées rageuses d’Amel Majri n’ont pu faire la différence (65e). Il aura fallu attendre la faute grossière d’Ebere (74e) qui fauche Asseyi dans la surface pour permettre à Wendie Renard, qui a dû s’y reprendre à deux reprises (voir plus bas), d’offrir aux Bleues un avantage décisif dans cette partie. La France l’emporte sur le plus petit des scores (1-0). Mais avec trois victoires, les joueuses de Corinne Diacre terminent en tête de leur groupe et pourraient s’offrir un quart de finale potentiellement explosif face aux États-Unis.

• Le fait du match : le penalty de la discorde

Nous sommes à la 74e minute quand Viviane Asseyi s’écroule dans la surface de réparation nigériane, fauchée par Ngozi Ebere. Après quelques secondes de flottement, l’arbitre décide de faire appel au VAR pour finalement accorder un penalty aux Bleues et sortir le rouge pour la Nigériane. Réduit à 10, le Nigéria va voir le sort s’acharner lorsque Wendie Renard s’élance et voit son tir repoussé par le poteau. Après intervention une nouvelle fois de la vidéo, l’arbitre hondurienne du match demande à le faire retirer car la gardienne s’est avancée avant que la Lyonnaise ne tire. Une décision très sévère au vu des ralentis. Renard ne se fait pas prier et ne manque pas cette seconde chance pour permettre aux Bleues de prendre l’avantage.

• Le chiffre : 1

Les Nigérianes étaient venues pour tenir le score. Et elles ont respecté leur tactique à merveille. En plaçant le bus devant leur défense et profitant de quelques contres, elles ont cependant été trop limitées et n’ont frappé qu’à une seule reprise sur la cage de Sara Bouhaddi. Côté Bleues, il aura fallu attendre la 64e minute pour voir le premier tir cadré du match sur une frappe de loin d’Amel Majri. Un soir sans pour les attaquantes.

• La réaction : "Si je vous donne mon avis, j'aurai des problèmes" 

Le VAR ne fait pas toujours des heureux. Le Nigeria l'a appris à ses dépens ce lundi à deux reprises. Des décisions controversées qui n'ont pas laissé le coach des Super Falcons insensible. "Si je vous donne mon avis, j'aurai des problèmes et ils me renverront à la maison, c'est mieux si je ne dis rien" a avancé Thomas Dennerby visiblement exaspéré contre l'arbitrage. 

Coupe du Monde de Football Féminin