L'entraîneur de l'Angleterre Phil Neville qui réconforte Ellen White après la défaite face aux Etats-Unis en demi-finale
L’entraîneur de l'Angleterre Phil Neville qui réconforte Ellen White après la défaite face aux Etats-Unis en demi-finale | PHILIPPE DESMAZES / AFP

Mondial Féminin : Angleterre ou Suède, qui pour la 3e place ?

Publié le , modifié le

Après avoir été battu respectivement en demi-finale par les Etats-Unis et les Pays-Bas, l'Angleterre et la Suède vont devoir passer outre la frustration pour aller chercher la 3e place de ce Mondial Féminin. Les deux équipes s'affrontent ce samedi à 17h à l'Allianz Riviera de Nice et vont devoir rebondir pour terminer la compétition sur une bonne note.

L'Angleterre et la Suède, qui disputaient pour la 2e fois de leur histoire une demi-finale de Coupe du Monde, ont toutes les deux réalisé un parcours honorable rempli de bonnes surprises. Mais elles peuvent s'en mordre les doigts...

Une désillusion à oublier

Les filles de Phil Neville avaient réalisé un sans faute depuis le début de la compétition en gagnant tous leurs matches. C'est face aux Américaines, triples championnes du monde, qu'elles ont dû s'incliner en demi-finale (2-1). L'Angleterre a impressionné tout au long de la compétition. Elle est notamment venue à bout très facilement du Cameroun en huitième de finale et de la Norvège en quarts, et ça sur le même score (3-0).

La sélection anglaise a joué son va-tout face aux Etats-Unis en pratiquant un football offensif, mais elle est tout simplement tombée sur une équipe plus forte et expérimentée, que ce soit nerveusement ou en terme de réalisme. L'Angleterre a fait son match mais aurait pu faire douter les Etats-Unis en les emmenant en prolongations. Les Lionesses vont longtemps se souvenir de ce penalty raté en toute fin de match par la capitaine Steph Houghton, qui risque de la hanter toute sa fin de carrière.

Les joueuses de Phil Neville vont devoir digérer cette défaite et retrouver de l'énergie pour aller chercher le podium et ainsi finir à la même place que lors de l'édition de 2015. Le sélectionneur est lui confiant : "À l'instant même où le match contre les États-Unis s'est fini, je me suis dit 'comment gagner samedi ?' Nous avons mis en place un plan sur trois ans et je vais voir samedi l'attitude, la concentration et le dévouement de mes joueuses. Elles ne vont certainement pas me décevoir parce que ça n'a jamais été le cas." 

La Suède y était presque

La Suède a été l'équipe la plus inattendue du dernier carré et elle était à deux doigts de rejoindre la finale de ce Mondial. Après avoir battu à la surprise générale le Canada en huitièmes de finale (1-0) mais surtout l'Allemagne, double championne du monde, en quarts (2-1), les Suédoises ont dû s'incliner au bout des prolongations face aux Pays-Bas (1-0). Les championnes d’Europe 2017, en étant plus solides physiquement et décisives quand il le fallait, ont anéanti les rêves de finale de la Suède. Une défaite rageante et difficile à encaisser pour les joueuses de Peter Gerhardsson mais le fait d’être tombé si proche du but donnera aux Suédoises l'envie de ne pas repartir de France les mains vides.

Même s'il va falloir bien récupérer physiquement, l'aventure n'est pas encore terminée pour elles car il y a une médaille de bronze à aller chercher. Le sélectionneur Peter Gerhardsson y croit dur comme fer : "Nous pensons à la médaille. Nous serions bien plus heureux de finir troisièmes de la Coupe du Monde que quatrièmes. Nous allons faire tout ce que nous pouvons pour réussir." Les joueuses vont elles se remobiliser, comme l'affirme Linda Sembran : "Je ne me pardonnerais jamais si nous n'arrivions pas à nous reprendre et à tout donner dans le match pour la troisième place". Cette petite finale promet donc un duel alléchant.

Du 50/50 ?

Sur le papier, l'Angleterre part favorite avec une 3e place au classement Fifa. Les Suédoises, elles, sont classées neuvièmes mais il ne faudra pas trop se fier à cette réalité là. La dernière confrontation entre l'Angleterre et la Suède remonte à Novembre dernier. C'était un match de préparation et c'est la Suède qui s'était imposée sur le score de 2-0 en infligeant la première défaite à domicile pour les Lionesses depuis 2015. Au vu de ce qu'a montré les deux équipes durant la Coupe du Monde, il est dur de dégager un favori. Ce match risque donc de se jouer sur des détails car l'Angleterre comme la Suède, voudront arracher la médaille de bronze.

Maxime Izac

Coupe du Monde de Football Féminin