Mondial 2019 : matches de gala et duel d'outsiders, le programme des quarts de finale

Publié le , modifié le

Auteur·e : Emilien Diaz
Kirby, Martens, Morgan et Henry
Kirby, Martens, Morgan et Henry | AFP

On connaît enfin les 8 équipes qualifiées pour les quarts de finale de la Coupe du monde, qui débuteront ce jeudi avec la rencontre opposant l’Angleterre à la Norvège. Si quelques équipes surprises – comme l’Italie, les Pays-Bas ou la Suède – ont su tirer leur épingle du jeu, les toutes meilleures nations mondiales sont bien présentes dans le top 8 mondial, ce qui nous promet des affiches de gala. Tour d'horizon des forces en présence.

Les huitièmes de finale de la Coupe du monde féminine se sont achevés hier soir, au Roazhon Park, avec la qualification surprise des Pays-Bas aux dépens du Japon, pourtant vainqueur de la compétition en 2011 et finaliste il y a quatre ans. Lieke Martens (FC Barcelone) a offert la victoire aux Bataves en signant un magnifique doublé, alors que Yui Hasegawa avait égalisé pour les Nippones justes avant la mi-temps.

à voir aussi Les Pays-Bas arrachent la qualification au Japon Les Pays-Bas arrachent la qualification au Japon

Les coéquipières de Merel van Dongen retrouveront l’Italie au prochain tour pour ce qui sera sans doute le quart de finale le plus indécis, entre deux des équipes les moins bien classées au classement de la FIFA. Surprises de cette édition, les Azzurre (15) ont dominé la Chine en huitième de finale (2-0), elles qui n’avaient plus disputé la Coupe du monde depuis 1991. Cette année-là, l’Italie avait été éliminée en quart de finale par la Norvège (3-2). Cette fois, ce sont les Pays-Bas (8e) qui se présentent sur leur route. 

De surprise il n’y a en revanche pas eu dans les autres rencontres de ces huitièmes de finale. C’est bien simple, exceptée la Norvège, toutes les autres nations encore en lice font partie du top 10 mondial. Les quatre premières équipes au classement FIFA sont bien au rendez-vous des ¼. Les Etats-Unis (1) et la France (4) s’affronteront vendredi, au Parc des Princes, après être respectivement venues à bout de l’Espagne (2-1) et du Brésil (1-0, a.p), non sans difficulté. 

 L’Allemagne, deuxième nation mondiale et vainqueure de la compétition à deux reprises (2001, 2007) affrontera la Suède (9), tombeuse du Canada grâce à une réalisation de Stina Blackstenius. Les filles d’Heiner-Moller sont les seules membres du top 5 mondial à s’être arrêtées aux portes du top 8. Une grosse déception pour le pays à la feuille d'érable, qui restait pourtant sur un 1/4 de finale en 2015 (élimination face à l'Angleterre). 

Séduisante depuis le début de la compétition, l’Angleterre a également fait sa part du travail, en éliminant facilement le Cameroun (3-0). Avec 4 victoires en autant de matches et un seul but encaissé, les coéquipières de Francesca Kirby peuvent légitimement nourrir des ambitions, et croire en la victoire finale. Elles seront opposées au prochain tour à la Norvège, seule équipe à s’être qualifiée au terme d’une séance de tirs au but, face à l’Australie (1-1, 4-1 t.a.b). Sans Ada Hegerberg, les Scandinaves tenteront d’aller chercher une place dans le dernier carré pour la première fois depuis 2007.

Le programme des quarts de finale :

Norvège – Angleterre – Jeudi 27 (21h00) – Le Havre

France – Etats-Unis – Vendredi 28 (21h00) – Paris

Italie – Pays-Bas – Samedi 29 (15h00) – Valenciennes

Allemagne – Suède Samedi 29 (18h30) - Rennes

Coupe du Monde de Football Féminin