Equipe de France: Pas d'inquiétude pour Amandine Henry

Publié le , modifié le

Auteur·e : AFP
La joueuse du milieu de terrain de l'équipe de France, Amandine Henry
La joueuse du milieu de terrain de l'équipe de France, Amandine Henry | AFP - FRANCK FIFE

Absente la veille du dernier match amical de l'équipe de France féminin en raison d'un problème au dos, Amandy Henry ne suscite pas d'inquiétude. Elle s'était bloquée le dos le matin au réveil. "On n'a pas pris de risque.", avait certifié Corinne Diacre, la sélectionneuse. La capitaine des Bleues "sera prête pour la semaine prochaine", a assuré la gardienne Solène Durand.

"Je l'ai vue ce matin, ça va beaucoup mieux qu'hier. Le staff médical fait tout pour qu'elle soit prête. Elle marche bien. Elle sera prête pour la semaine prochaine, j'en suis sûre", a ainsi confié la gardienne Solène Durand. "Au pire, il y a d'autres joueuses derrière pour faire le job", a poursuivi la remplaçante. "Il n'y a que vous (les médias) qui vous inquiétez, insiste encore la gardienne de Guingamp. Nous, pas du tout. Les filles connaissent leur corps, elles sortent d'une longue saison mais on n'est pas inquiètes". 

Outre Henry, Eugénie Le Sommer et Amel Majri sont également convalescentes. Toutes trois sont des cadres et toutes trois jouent à Lyon, équipe qui a remporté à la mi-mai sa 6e Ligue des champions, au terme d'une saison éreintante. "Ce sont des battantes, qui veulent remporter le titre. Elles seront prêtes, assure Durand. Elles seront là avec nous pendant toute la compétition. Je ne suis pas médecin pour savoir comment elles seront, mais peu importe qui sera là, elles feront le travail".

"Elle se soigne, elle sera prête"

Même son de cloche du côté de sa coéquipière Aïssatou Tounkara, pour qui Henry "se porte très bien". "Elle se soigne, elle sera prête pour la semaine prochaine", veut croire la défenseure.  "Les Lyonnaises ont fini plus tard que les autres mais, avec le staff médical et la préparation physique, elles ont su gérer les choses. Elles s'adaptent, on est toutes à peu près au même niveau de forme", conclut la joueuse de l'Atlético Madrid.

A 29 ans, Henry (83 sélections) est une pièce essentielle des Bleues, dont elle est l'habituelle capitaine ainsi que de Lyon, club avec lequel elle a notamment remporté cinq Ligue des champions. Elle était absente vendredi, lors du dernier match de préparation à la Coupe du monde en France (7 juin-7 juillet) remporté face à la Chine (2-1). "Elle s'est bloquée le dos au réveil", avait alors expliqué la sélectionneuse Corinne Diacre. "On n'a pas pris de risque. De toute façon, vu comment elle marche, je pense qu'il aurait été compliqué pour elle de courir", avait-elle ajouté.

L'équipe de France débute sa Coupe du monde le 7 juin, face à la Corée du Sud au Parc des Princes, avant d'affronter la Norvège à Nice puis le Nigeria à Rennes.
 

AFP

Coupe du Monde de Football Féminin