Cristiano Ronaldo Portugal Nouvelle-Zélande
Cristiano Ronaldo en position délicate face à la défense néo-zélandaise | KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Le Portugal plane sur la Nouvelle-Zélande

Publié le , modifié le

Le Portugal s'est facilement qualifié pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations en surclassant la Nouvelle-Zélande, déjà éliminée, à Saint-Pétersbourg (4-0). Cristiano Ronaldo, finalement titulaire, y est allé de son but, tout comme Bernardo Silva, Andre Silva et Nani. Dans l'autre rencontre du groupe A, le Mexique a battu la Russie (2-1) à Kazan et accompagnera les Portugais en demi-finales.

Le Portugal n'avait besoin que d'un match nul pour se qualifier en demi-finale de la Coupe des Confédérations. Les champions d'Europe ont fait mieux que cela. Sans particulièrement briller, mais l'essentiel est là. Face à des Néo-Zélandais fidèles à leur réputation d'équipe joueuse, les Portugais ont d'abord longtemps buté sur les "All Whites", en multipliant les passes à dix stériles. Cristiano Ronaldo, un temps annoncé au repos, était bien sur la pelouse et, après quelques approximations inhabituelles, il se signalait par un premier coup de tête sur la transversale (24e). Simple partie remise pour CR7. Une faute sur Danilo Pereira offrait l'occasion au quadruple Ballon d'Or d'inscrire sur pénalty son 56e but en 56 matchs cette saison (1-0, 33e). Le plus dur était fait pour la Selecçao qui enfonçait le clou quelques instants plus tard par Bernardo Silva. Le désormais ex-joyau de Monaco doublait la mise en reprenant un centre d'Eliseu (2-0, 37e). 

A la reprise, les hommes de Fernando Santos déroulaient tranquillement et Ronaldo, après une dernière tentative de la tête (60e), pouvait laisser sa place à Nani (67e). Mais c'était bien le jeune André Silva (21 ans) qui se signalait encore une fois. Celui qui vient de s'engager avec l'AC Milan confirmait ses excellentes dispositions en inscrivant le 3e but lusitanien, son 8e en 11 sélections ! Le "vieux" Nani ne s'en laissait pourtant pas compter et, à la dernière minute, sur un enchaînement dont il a le secret, il parachevait le succès du Portugal (4-0, 90e).

La Russie reste à quai

Le "Tri" passe, l'hôte trépasse: le Mexique a obtenu sa qualification pour les demi-finales de la Coupe des Confédérations en battant la Russie (2-1). La Russie fut qualifiée pendant... cinq minutes. Dans la foulée d'un missile de Smolov sur le poteau gauche, Samedov ouvrait le score d'une frappe croisée (25e). Mais sur une longue transversale d'Herrera, Araujo laissé seul égalisait d'une tête lobée (30e). Et voilà, les cinq minutes de qualification russe étaient passé. Les Russes, comme face au Portugal (0-1), ont encore une fois manqué de sang-froid dans leurs situations offensives, à l'image d'Erokhin et Smolnikov qui, seuls devant la cage, ne cadraient pas, le premier lancé dans la profondeur et le second sur un centre (33e, 72e).

Regret défensif aussi: sur un long dégagement de Herrera, Akinfeïev se montrait trop attentiste devant Lozano venu à toute vitesse à sa rencontre. Et l'attaquant mexicain, surnommé "Chucky" pour sa supposée ressemblance avec la poupée éponyme d'un film d'horreur, prenait dans le ventre le pied du gardien mais aussi de la tête le ballon pour marquer le but du 2-1 (52e). Le Mexique a encore une fois couru derrière le score, comme face au Portugal (2-2) et la Nouvelle-Zélande (2-1). Face aux champions du monde ou d'Amérique du Sud, il lui faudra peut-être agir avant de réagir.

Julien Lamotte