joie Saint-Etienne Ligue1 08 2011
La joie des Stéphanois | AFP - THIERRY ZOCCOLAN

St-Etienne sort Bordeaux, Montpellier se fait peur

Publié le , modifié le

Saint-Étienne s'est qualifié pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Ligue mercredi en venant facilement à bout de Bordeaux (3-1). Le leader de la L1 Montpellier a bien failli passer à la trappe et s'en est sorti in extremis face à Amiens, en se qualifiant aux tirs au but après avoir été mené 2-0. Nice a battu Toulouse (2-1) et le Mans a créé la perf du jour en éliminant Ajaccio.

Saint-Etienne s'est donc imposé aux dépens de Bordeaux au terme d'une rencontre disputée sous l'orage après la mi-temps, durant laquelle les Stéphanois ont su se montrer efficaces. Les deux équipes étaient privées de nombreux titulaires, notamment les Girondins qui devaient se passer des internationaux alors que l'ASSE a pu faire débuter plusieurs jeunes. Benoît Tremoulinas a été l'homme du début du match en provocant le but contre son camp d'Olimpa, permettant à l'ASSE de mener 1-0 dès la 3e minute. Le défenseur bordelais, pour l'occasion titularisé au milieu, dégageant le ballon sur la main de son gardien en voulant sauver un ballon mal négocié par Ludovic Sané à la réception d'un corner joué par Laurent Battles.Tremoulinas se rattrapait très vite en trompant cette fois le gardien adverse Stéphane Ruffier d'un tir du gauche après un double une-deux avec Grégory Sertic et Anthony Modeste pour égaliser (10). Les Stéphanois ont rapidement repris l'avantage avec un but de Bakary Sako après un centre délivré de la droite par Pierre-Eymerick Aubameyang à la réception duquel Idriss Saadi et Battles ne parvenaient pas à marquer (16). Battles trouvait encore le poteau peu avant la mi-temps (40).  Peu avant l'heure de jeu, l'ASSE a porté le score à 3-1 avec un but d'Aubameyang qui ajustait Kevin Olimpa après une belle passe de Fabien Lemoine (57). Les Verts se sont montrés beaucoup plus percutants face à des Bordelais attentistes voire parfois résignés. Seule ombre au tableau, la grave blessure à un genou du capitaine stéphanois Loïc Perrin dont la saison pourrait être compromise.

Montpellier aux tirs au but 

Leader de la Ligue 1, et finaliste de la cette Coupe de la Ligue la saison dernière, Montpellier a senti le vent du boulet sur son terrain de la Mosson en ne venant à bout d'Amiens (L2) qu'aux tirs au but (2-2 après prolongations). Les Picards sont passés très près de l'exploit après avoir mené 2-0 à la pause sur des buts de Loïc Puyo (11e) et Benjamin
Gavanon sur penalty (34e). Les Héraultais revenaient au score en seconde période grâce à John Utaka (68e) et Olivier Giroud (76e) mais ils durent attendre la série des penalties où ils s'imposaient par quatre tirs réussis contre trois à leurs valeureux adversaires.

A la peine en L1, Nice s'est offert un peu de réconfort tandis que Toulouse, déjà battu par le PSG à domicile le week-end dernier (1-3), a terni  son bon début de saison avec ce deuxième revers de rang dans son stade.Amoindri par de nombreuses absences (6 internationaux et 4 blessés), le TFC a présenté une équipe expérimentale où débutaient pour la première fois chez les professionnels Yannick Aguemon et Jean-David Beauguel, deux jeunes joueurs de moins de 20 ans. Si ce dernier a réussi son entrée en ouvrant le score au bout de 11 minutes, le collectif toulousain a ensuite souffert en deuxième période. Civelli a d'abord égalisé avant que Mounier ne réussisse une volée superbe donnant la victoire aux Aiglons. Désireuses de produire du jeu, les deux équipes ont offert un visage plaisant dans une rencontre entre deux formations qui avaient besoin de s'étalonner.

Le bon coup du Mans

De son côté, Le Mans s'est offert un troisième succès en Coupe de la Ligue (1-0), cette fois aux dépens de l'AC Ajaccio (L1) après une seconde période dominatrice pour les Manceaux. Dès la 2e minute les Manceaux ont pourtant eu chaud malgré la pluie avec une parade d'Ovono sur une tête de Ilan. Les Sarthois ont rapidement réagi avec une frappe de Ouali (6), ou encore avec une reprise de Cissé arrêtée par Debès (28). Les locaux, à l'image d'Ali Bamba, mettaient la pression sur la défense corse, mais sans pouvoir la mettre hors de portée: Ouali était trop brouillon et Ilan n'arrivait pas à ajuster la bonne passe.a reprise cette fois était à l'avantage des Manceaux. Et la première occasion était la bonne: sur un centre de Koura, le Camerounais Ekeng Ekeng fusillait pleine lucarne Debès après un contre sur Pierrazzi (62). Le Mans, maître du ballon, contenait les derniers assauts adverses attisés par la rentrée de Sammaritano, dominant la seconde période et s'offrant une qualification susceptible de redonner un peu de couleurs au Sarthois pour le championnat

Face à des Brestois accrocheurs, où Nolan Roux a réussi un doublé, Caen a réussi à s'en sortir en s'imposant (3-2) avec notamment un doublé de Hammouma, puis Traoré qui a finalement offert aux Normands le ticket pour les 8e. Et ans un autre duel entre équipes de L1, Dijon a éliminé Valenciennes sur le même score. Enfin, la seule confrontation entre équipes de Ligue 2 a vu la qualification de Sedan (2-0) aux dépens de Nantes décidément bien en peine en ce début de saison.

16e de finale - Résultats de mercredi

Toulouse (L1) - Nice (L1)   1 - 2
Le Mans (L2) - Ajaccio (L1)    1 - 0
Montpellier (L1) - Amiens (L2)   2 - 2 a.p. Montpellier qualifié aux tirs au but (4-3)
Caen (L1) - Brest (L1)      3 - 2
Dijon  (L1) - Valenciennes (L1)   3 - 2
Sedan (L2) - Nantes (L2)     2 - 0
Saint-Etienne (L1) - Bordeaux (L1)     3 - 1

Voir la video