St Etienne - Joie
St-Etienne s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue au bout du suspens | AFP - JEFF PACHOUD

Saint-Etienne bat le Losc (0-0, 7 tirs au but à 6) en demi-finale de la Coupe de la Ligue et va en finale

Publié le , modifié le

St-Etienne s'est qualifié pour la finale de la Coupe de la Ligue au terme d'un match fermé dans des conditions de jeu difficiles (0-0, 7 tirs au but à 6). Les Verts sont en finale pour la première fois depuis 1982.

Pelouse gelée, score gelé. Séparés (2-1) en championnat, St-Etienne et Lille ont peiné à trouver les chemins des filets lors de la demi-finale de la Coupe de la Ligue. La faute a une température hostile et une pelouse du stade Geoffroy-Guichard  difficilement praticable. Les 22 acteurs de la rencontre ont donc manqué de précision et ont dû attendre la séance de tirs au but pour se départager (0-0, 7 t.a.b. à 6). Les Verts ont finalement forcé la décision au bout du suspense, et joueront leur première finale de Coupes depuis 1982. La première pour eux au Stade de France. De quoi rendre extatique leur entraîneur, Christophe Galtier : "Ce soir, je suis fier. Nous avons une équipe d'hommes. Nous  sommes tombés sur un bon gardien mais dans l'ensemble nous avons pratiqué un  bon football, très appliqué et dynamique avec le souci d'aller vers l'avant."

Au jeu de la maladresse Sainté a remporté la palme haut la main. Réputé pour son efficacité en Coupe de la Ligue Brandao s'est montré inefficace au possible (que ce soit sa tête piquée à la 29e ou son pied sur le ballon sur un but tout fait à la 58e). Et quand ce n'était pas leur efficacité face aux buts qui était à blâmer, les joueurs de Christophe Galtier ont buté sur un Steeve Elana chaud bouillant malgré le mercure en dessous de 0°. Lemoine (26e), Aubameyang (37e), Cohade (76e, 105e) s'y sont cassé les dents.

Garcia: "Nous avons touché du doigt la qualification"

En face, les Dogues ont subi sans trop se révolter. Nolan Roux a décroché et tenté des miracles mais s'est longtemps démené seul en pointe de l'attaque. Il a fallu attendre la fin du temps réglementaire pour voir les joueurs de Rudi Garcia tenter le hold up. Payet (87e) alertait Ruffier sur une belle demi-volée qui venait trouver le poteau extérieur. Chedjou (89e) voyait sa tête sur corner filer au ras du poteau.

C'est logiquement que les deux formations se retrouvaient propulsées en prolongations. Toujours dominateurs mais les jambes lourdes, les Verts ne parvenaient pas à tuer le match, butant toujours sur Elana. Sans un but après 120 minutes de jeu, les deux équipes se départageaient finalement lors d'une séance de tirs au but. Balmont a eu la balle de match au bout du pied à 4-4 pour le Losc mais a trouvé le poteau de Ruffier. C'est finalement le malheureux Gueye qui a craqué pour faire verser le Chaudron dans la liesse. "C'est cruel mais c'est la coupe, commentait Rudi Garcia avec émotion. Nous avons touché du doigt la qualification. Cela s'est joué sur un poteau sortant." Le sort peut être cruel comme il peut être magnifique, demandez aux supporteurs de l'ASSE. Après avoir fait craquer le PSG - également aux tirs au but - les Verts poursuivent toujours leur route. Tout droit vers la finale.

Vidéo : la finale au bout des tirs aux buts

Voir la video