L'entraineur de Lyon Rémi Garde
L'entraineur de Lyon Rémi Garde | PHILIPPE HUGUEN / AFP

Rémi Garde: "il faut rebondir"

Publié le , modifié le

L'entraîneur lyonnais est évidemment déçu par la défaite samedi en Coupe de la Ligue mais pas abattu pour autant. S'il estime que son équipe a péché par manque de fraîcheur et de lucidité, mais aussi par manque d'expérience, il croit en la capacité de son groupe de rebondir pour aller chercher d'autres objectifs en cette fin de saison.

Avez-vous l'impression que votre équipe n'a pas vraiment joué ?
REMI GARDE : "On n'a pas atteint le niveau de jeu qu'on espérait, on a été timorés, on a fait beaucoup d'erreurs. On aurait dû faire mieux, plus tenir le ballon dans le camp, mais on n'a pas su le faire. Défensivement on a fait beaucoup d'effort. Offensivement on a manqué de fraîcheur et de lucidité. Cela s'est joué à peu de chose. C'était une finale fermée; elle a basculé du côté de Marseille. Il nous a manqué de la réussite. Une finale, ça se joue aussi sur l'expérience. Cette coupe, ils l'ont remportée deux fois de suite. J'ai choisi une composition d'équipe qui faisait appel à moins de jeunesse possible pour rivaliser. Mais ça n'a pas suffi. Le surcroît d'expérience des Marseillais a pu jouer."

Ce revers aura-t-il un impact sur le groupe ?
R.G : "Ce n'est pas pour autant inquiétant pour la suite. Ici c'était dans un contexte particulier, celui d'une finale On n'a peut-être pas su maîtriser l'évènement. On a déjà encaissé des revers cette saison, on est toujours parvenu à redresser la tête. On a toujours su rebondir après nos échecs. J'espère que ce sera de nouveau le cas. Je fais confiance à mes joueurs."

Pour de nouveaux objectifs...?
R.G : "Il nous reste deux matches de championnat avant de revenir au Stade de France pour une autre finale contre Quevilly. Je vais essayer de remettre en confiance mon groupe et de le (re)mobiliser pour aller chercher nos deux objectifs, cette Coupe de France et la troisième place en Ligue des Champions. Je ne crois pas qu'inconsciemment le fait de jouer deux finales ait peser. Il n'y a pas eu de calcul. On voulait gagner. Mais il faut repartir aussitôt, et ce sera tout pour la gagne."

AFP