PSG-Lille : une finale, plusieurs enjeux

PSG-Lille : une finale, plusieurs enjeux

Publié le , modifié le

Eliminé de la Ligue des champions, le Paris Saint-Germain doit maintenant se focaliser sur ses deux derniers objectifs de la saison : remporter les deux coupes nationales pour faire au moins aussi bien que la saison passée. Première étape ce soir (sur F2, Francetvsport et ses applications à 21h00) avec la finale de la Coupe de la Ligue face à des Lillois en pleine confiance. Actuellement à la 6e place de la Ligue 1, Antonetti et ses hommes viseront une qualification pour la Ligue Europa la saison prochaine.

RETROUVEZ LE MATCH PSG-LILLE EN DIRECT SUR FRANCETVSPORT A 21H

Après leur (nouvelle) élimination en quart de finale de la Ligue des champions, les Parisiens peuvent encore se consoler avec un deuxième triplé historique Championnat-Coupe de France-Coupe de la Ligue. Mais en ont-ils vraiment l'envie ? A voir leur prestation mardi soir sur le terrain de Lorient (0-1) en demi-finale de la Coupe de France, il est permis d'en douter. Les Parisiens se sont contentés de faire le boulot et s'en sont remis au talent d'Ibrahimovic pour les envoyer au Stade de France le 21 mai prochain face à l'Olympique de Marseille.

A lire aussi : Salvatore Sirigu s'est offert l'occasion de briller encore un peu avec le PSG

Une chose est sûre : les hommes de Laurent Blanc n'ont toujours pas digéré l'élimination face à Manchester City comme l'a confirmé Thiago Silva en conférence de presse à l'issue du match de mardi : "On est satisfaits de la qualification, moins de notre jeu [...] On n’a pas fait un bon match car nous avions encore la tête à City." Pour faire passer la pilule, un sixième succès en Coupe de la Ligue serait le bienvenu, mais il faudra aller le chercher." 

Antonetti, chat noir

Face à une équipe de Lille redevenue mordante au printemps et qui termine la saison en pleine confiance avec six victoires consécutives (avec 16 buts marqués pour 4 encaissés), les coéquipiers de Thiago Silva devront être attentifs. Le principal danger viendra de Sofiane Boufal, homme en forme du Losc à l'image de son triplé retentissant samedi dernier face au Gazélec Ajaccio (4-2). Seule ombre au tableau pour les nordistes : leur entraîneur Frédéric Antonetti, battu à trois reprises en finale de Coupe de la Ligue avec trois clubs différents (Bastia en 1995, Nice en 2006 et Rennes en 2013).

Contrairement aux Parisiens uniquement motivés à l'idée d'inscrire un nouveau titre à leur palmarès, les Lillois ont eux davantage à gagner dans cette finale. Une victoire les qualifierait en Europa League et leur permettrait de vivre une fin de saison plus sereine. A quatre journées de la fin du championnat, le Losc pointe à la 6e place, à deux points des Niçois, et n'ont donc plus leur destin entre leurs pieds. Pour eux, il est temps que la malédiction Antonetti prenne fin.

Marine Couturier @Marine_Ctrier