Thiago Silva PSG Coupe de la Ligue
Thiago Silva a soulevé la quatrième Coupe de la Ligue de l'histoire du PSG. | FRANCK FIFE / AFP

OL-PSG: Paris se console avec la CDL

Publié le , modifié le

Presque une semaine après sa défaite en championnat à Gerland (1-0), le PSG a pris sa "revanche" sur Lyon (1-2) en finale de Coupe de la Ligue. Les Parisiens, éliminés en quarts de finale de la Ligue des champions, sont tout proches de s'offrir un doublé Ligue 1-Coupe de la Ligue. Edinson Cavani, fantômatique ces derniers temps, a inscrit un doublé.

Il fallait bien ça pour ramener les sourires au PSG. Marqué par son élimination en Ligue des champions, et battu par l'OL la semaine passée en championnat, le club de la Capitale a rebondi samedi en s'adjugeant la finale de la Coupe de la Ligue contre Lyon (1-2). Les Parisiens, rapidement soulagés par un Edinson Cavani retrouvé (4e, 32e), peuvent toujours décrocher un doublé Ligue 1-Coupe de la Ligue cette saison. Une option envisageable dès mercredi, si Paris l'emporte à domicile contre Evian-TG mais surtout si l'OGC Nice s'impose dimanche à Monaco.

Attendu au tournant, après une semaine chaotique, le PSG s'est mis à l'abri dès les premières minutes. Maxwell, qui a sollicité le une-deux avec Ezequiel Lavezzi, a piqué son ballon par-dessus Lopes avant que Cavani ne termine tout en opportunisme et à bout portant (4e). La suite a été à l'avantage de Paris, qui n'a pas donner la pleine mesure de ses moyens pour faire le break. Cavani, encore lui, a transformé un penalty imaginaire obtenu après une faute sur Lucas (32e) en dehors de la surface. 

Maîtres de leur sujet, les Parisiens ont vu leurs vieux démons ressurgir. Alexandre Lacazette, d'une action menée en solitaire, a trompé la vigilance de la charnière du PSG en marquant de loin (56e). Un but qui a certes relancé le suspense mais le réveil rhodanien a surtout eu l'effet d'un pétard mouillé, l'OL ne parvenant pas à mener à bien ses intentions. Nabil Fekir, entré la place de Malbranque, a eu la meilleure opportunité d'égaliser, mais sa frappe en angle fermé n'a trouvé que l'extérieur du petit filet (79e). Ménez (90e+2) et Matuidi (90e+3) auraient pu eux corser l'addition. Sans regret pour le PSG, qui ravit là sa quatrième Coupe de la Ligue, et la première depuis 2008. Avant de sabrer le champagne pour la Ligue 1 dans quelques jours ?

Yohan Roblin @yohanroblin