Le joueur de Nantes Emiliano Sala (à gauche) a porté les Canaris
Le joueur de Nantes Emiliano Sala (à gauche) a porté les Canaris | AFP - JEAN-SEBASTIEN EVRARD

Nantes se donne de l'air face à Montpellier (3-1) et se qualifie pour les quarts de finale

Publié le , modifié le

Dans un stade à moitié vide suite au boycott de la Brigade Loire, le FC Nantes s'est qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue en écartant Montpellier (3-1). Dominateurs dans le jeu et efficaces en attaque, les Canaris profitent de la coupe pour se donner un peu d'air, pour ce qui restera comme la première de Sergio Conceiçao sur le banc nantais.

Le match : Sergio Conceiçao n’a pas raté sa première

Dans un climat très tendu entre dirigeants et supporters, l’entraîneur Portugais nommé jeudi dernier avait pour mission de redresser le bateau nantais, en bien mauvaise posture (19e de Ligue 1) et sevré de victoire depuis le 25 octobre. Si la Coupe de la Ligue reste un objectif mineur par rapport à l’opération maintien, Sergio Conceiçao aura eu le mérite de donner un peu de lueur à ce FC Nantes bien pâle depuis plusieurs semaines.

Dans un stade quasi vide suite à l’appel au boycott de la Brigade Loire, les nantais n’ont pas attendu longtemps pour réchauffer les quelques spectateurs venus se masser à La Beaujoire. Dominateurs, agressifs voire même séduisants par moments, la pire attaque de Ligue 1 (9 buts) s'est pour une fois montrée efficace. Sala par deux fois (18e, 43e) et Stepinski (61e) ont donné de la couleur à cette bonne prestation, à peine gâchée par l’égalisation de Kévin Bérigaud (35e) et le carton rouge d’Abdoulaye Touré (85e).  

Sergio Conceiçao
Sergio Conceiçao

Si tous les maux nantais sont loin d’être résolus en un match face à une équipe montpelliéraine bien faible, Sergio Conceiçao aura eu le mérite de redonner un coup de fouet à ce FC Nantes proche du précipice. Mission accomplie en attendant le déplacement à Angers vendredi.

Les joueurs : Sala et Iloki dans tous les bons coups

Si le jeune Amine Harit a encore une fois montré de belles choses côté Nantais, c’est bien le duo Sala/Iloki qui a dynamité ce 8e de finale. Le premier a mis son équipe sur de bons rails en scorant dès la 18e minute sur un bon centre de Lucas Lima côté gauche. Bis repetita 25 minutes plus tard pour l'attaquant argentin, reprenant cette fois un caviar soyeux de Jules Iloki depuis le côté droit. Intenable jusqu'à sa sortie à un quart d'heure du terme, Iloki s'est même offert un doublé de passe décisive, en servant sur un plateau Marcusz Stepinski pour le but du break à l'heure de jeu. De quoi redonner un peu de saveur au secteur offensif nantais.

Le chiffre : 3

C'est peu de dire que Nantes s'offre un bon bol d'air avec cette victoire, eux qui restaient sur six matches sans succès toutes compétitions confondues. C'est seulement la troisième victoire à domicile cette saison, la dernière datant du 25 octobre dernier. C'était déjà en Coupe de la Ligue face à Angers, le prochain adversaire des Canaris en championnat...

Mathieu Aellen