Olivier Veigneau (FC Nantes) et Souleymane Sawadogo (AJ Auxerre)
Olivier Veigneau (FC Nantes) et Souleymane Sawadogo (AJ Auxerre) | FRANK PERRY - AFP

Nantes-Auxerre: 1-0

Publié le , modifié le

Dans un match où les occasions ont été rares, le FC Nantes a fait le strict minimum (1-0) pour assurer sa qualification face à l'AJ Auxerre. Les Nantais ont profité, par Aristeguieta, d'une énorme erreur de la défense auxerroise pour ouvrir le score à un quart d'heure de la fin du match et atteindre les quarts de finale.

La qualification. Voilà ce que retiendra Michel Der Zakarian après ce huitième de finale de Coupe de la Ligue face à un pensionnaire de Ligue 2 l'AJ Auxerre. Les joueurs de Bernard Casoni peuvent regretter cette erreur de relance de la part de Djellabi qui redonne le ballon à Aristeguieta qui n'en demandait pas tant. L'attaquant vénézuélien a repris immédiatement pour tromper Donovan Leon entre les jambes. Décidément, la réussite était nantaise ce soir. Pourtant, même si le match était pauvre en qualité, c'est Auxerre qui a eu les meilleurs situations, notamment par Sammaritano et Viale avant la pause.

Malheureusement pour eux, les Icaunais pêchent dans la finition, à l'image de leur saison de Ligue 2. En l'absence de leur maître à jouer, Paul-Georges Ntep, suspendu et qui a annoncé son départ de l'AJA prochainement, les joueurs de Bernard Casoni ont manqué de génie pour réellement déstabiliser une équipe nantaise pourtant pas dans sa meilleure période de la saison. Des situations il y en a eu, des occasions très peu pour le 10e de Ligue 2. Après un automne difficile, Nantes peut se relancer grâce à cette qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la Ligue.